La tempête Fiona se renforce en ouragan à l’approche de Porto Rico

La tempête Fiona s’est renforcée en ouragan dimanche à l’approche des côtes de l’île américaine de Porto Rico après avoir balayé la Guadeloupe où elle a causé d’importantes inondations et fait un mort.

Fiona se trouve actuellement à 80 kilomètres de la ville de Ponce sur la côte sud de Porto Rico, charriant des vents soufflant jusqu’à 130 km/h et menaçant l’archipel de pluies torrentielles et de coulées de boue, selon le dernier bulletin du Centre national des ouragans (NHC), basé à Miami en Floride.

Il s’agit pour le moment d’un ouragan de catégorie 1, soit la catégorie la plus basse sur l’échelle de Saffir-Simpson de classification des ouragans qui en compte cinq. L’ouragan Fiona devrait cependant « encore se renforcer dans les 48 heures à mesure qu’il se déplace près de Porto Rico et de la République dominicaine », ont précisé les services météorologiques américains.

Un mort en Guadeloupe

Fiona a déjà causé de sérieux dégâts lors de son passage en Guadeloupe dans la nuit de vendredi à samedi. Par endroits, l’eau est montée de plus de 1,50 mètre. Un homme y est mort, emporté avec sa maison par les flots d’une rivière en crue.

Avec le réchauffement de la surface des océans, la fréquence des ouragans les plus intenses, avec des vents plus violents et des précipitations plus importantes, augmente. Ils font notamment peser un risque de plus en plus important aux communautés côtières. Le président américain Joe Biden a approuvé dimanche la déclaration d’état d’urgence de Porto Rico, une mesure qui permet de débloquer des fonds fédéraux pour les secours, coordonnés par l’Agence fédérale américaine des situations d’urgence Fema.

Coupures de courant

Plus de 450.000 foyers étaient privés de courant sur le territoire américain des Caraïbes dimanche matin, selon le site spécialisé poweroutage.us. Porto Rico avait été placé en alerte ouragan dès la fin de la semaine, le gouverneur de l’archipel Pedro Pierluisi exhortant la population à se mettre à l’abri.

« Nous demandons aux habitants de ne pas sortir de chez eux et de se rendre dans des refuges si nécessaire », notamment s’ils se trouvent dans des zones à risque vis-à-vis des glissements de terrain et des inondations, a déclaré M. Pierluisi lors d’une conférence de presse dimanche matin. « En raison de son ampleur, cette tempête va avoir un impact sur tout Porto Rico », a-t-il poursuivi. L’alerte inondation devrait être en vigueur jusqu’à lundi.

Ancienne colonie espagnole, devenu territoire américain à la fin du 19e, Porto Rico avait été frappé en 2017 par les ouragans Irma et Maria qui avaient causé des ravages dont l’île a mis longtemps à se relever. Le président de l’époque, Donald Trump, avait été vivement critiqué pour avoir lancé des rouleaux d’essuie-tout à des habitants de l’archipel, certains accusant alors le milliardaire de les traiter comme des citoyens de seconde zone.