La Guyane a enregistré un record de pluie en 2021

Des niveaux « exceptionnels » et jamais observés de pluie ont été atteints en 2021 en Amazonie française, en Guyane, selon les relevés de Météo-France. 2021 a été « l’année la plus pluvieuse » observée en Guyane depuis le début des observations météorologiques dans les années 80, selon un récent bulletin d’information de Météo-France.

Il est tombé en douze mois près de 5.600 mm de pluie en moyenne sur le territoire guyanais, soit plus de deux fois les normales saisonnières (+58 %). Cette pluviométrie équivaut à six années de pluie à Quimper.

Plusieurs causes

Les intempéries ont causé différentes situations d’urgence : ponts emportés, routes détruites, quartiers inondés, coulées de boue. Une crue exceptionnelle du grand fleuve Maroni, qui sépare le Suriname et la Guyane, avait été exceptionnellement enregistrée pendant deux mois, d’avril à juin 2021. Au moins deux états de « catastrophe naturelle » ont été reconnus par le ministre de l’Intérieur au cours de l’année.

Les experts de Météo-France expliquent ces intempéries marquées par la conjonction de deux phénomènes : l’apparition du phénomène océanique « la Niña », traditionnellement associé à une pluviométrie excédentaire, suivi de la formation d’« une poche d’eaux de surface plus chaudes que la normale » sur le bassin atlantique. Ces deux phénomènes ont engendré en Guyane une absence de l’habituelle trêve pluviale en mars, un allongement de la « grande saison des pluies » et le quasi-effacement de la saison sèche habituellement ressentie en été.