La France (et ses clichés) à l’honneur dans le dernier clip de Bigflo et Oli

Capture d’écran du clip. — Bigflo et Oli

Paris et son lot de stress, Lille et son air glacial ou encore Strasbourg et sa choucroute. Dans leur dernier clip, celui de la chanson « Bienvenue chez moi », Bigflo et Oli abordent la diversité culturelle et géographique de la France et de pays voisins comme la Belgique ou la Suisse.

Les deux frères n’hésitent pas à jouer sur les clichés. Paris, « elle est pressante et oppressante, elle est stressante et cruelle. Elle est blessante, elle est glaçante mais putain ce qu’elle est belle. »

A Marseille comme à Lyon, Bigflo et Oli revêtissent les maillots des clubs de l’OM et l’OL. La cité phocéenne, « son port, ses ruelles un peu crades », les chants des supporters ou des cigales contre la capitale des Gaules, sa place Bellecour et son antagonisme envers Saint-Etienne.

Lille, pour sa part, n’est pas décrite comme « la plus belle des villes », mais les habitants y sont jugés « plus chaleureux que le temps dehors ».

Attablés à la terrasse d’un restaurant de la Petite France ou encore devant la cathédrale de Strasbourg, les deux rappeurs toulousains dédient aussi un couplet à la capitale alsacienne : « J’suis allé à Strasbourg, j’suis revenu avec du Kougelhopf sous le coude. C’est fou, j’ai encore dans la bouche le goût de la choucroute. Les charmes des limites de l’Hexagone et j’écris cette phrase avec la plume d’une cigogne. »

De ce tour de France, Bigflo et Oli tirent le constat suivant : « Que tu viennes d’une grande ville ou d’un petit village (…), on a les plus belles filles, les plus beaux paysages ».

Culture

Entre clichés et mépris de classe, que cache l’expression « rap de iencli » ?

Culture

« On défend les mêmes idées depuis trente ans et ce n’est pas très positif pour la France », lance IAM qui revient avec « Yasuke »

165 partages