« La force tranquille » Xavier Thévenard compte marquer encore plus l’histoire de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc

Xavier Thévenard a remporté son troisième UTMB l’année passée. — JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

  • Tout comme Kilian Jornet et François D’Haene, Xavier Thévenard compte déjà trois sacres sur l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (2013, 2015 et 2018).
  • Le coureur de 31 ans pourrait profiter de l’absence de ses deux principaux rivaux ce vendredi (18h) pour s’inscrire encore davantage dans l’histoire de cette course mythique (170 km et 10.000 m de dénivelé positif).
  • 20 Minutes se penche sur le profil de ce champion clairement « effacé ».

Vivre dans l’ombre des stars de l’ultra-trail Kilian Jornet et François D’Haene réussit décidément bien à Xavier Thévenard. Celui-ci a l’opportunité de devenir le premier quadruple vainqueur de  l’Ultra-Trail du Mont-Blanc, qui partira ce vendredi (18h) de Chamonix. Victorieux en 2013, 2015 et l’an passé (en 20h44), dans une édition marquée par l’abandon de Kilian Jornet (réaction allergique à une piqûre d’abeille), le natif de Nantua (Ain) pourrait dépasser dans l’histoire de cette épreuve reine de l’ultra (170 km et 10.000 m de dénivelé positif) les deux phénomènes du Team Salomon, également à trois sacres sur l’UTMB.

Absents cette année, tout comme l’Américain Jim Walmsley, vainqueur sur la dernière Western States 100, ils semblent laisser un boulevard à Xavier Thévenard. « Je suis très excité, mais ce n’est jamais gagné d’avance, a sobrement commenté l’intéressé au micro de France 3. Sur 170 km, il peut tout se passer. » Y compris un nouvel exploit XXL de ce discret champion de 31 ans, sans doute dans la forme de sa vie. Il vient ainsi de remporter en avril, au Mont Fuji (Japon), le premier ultra majeur de sa carrière hors UTMB, avant d’enchaîner avec un succès en juin sur les 90 km du Marathon du Mont-Blanc.

« Il sait comment gérer son statut de favori »

« J’ai essayé de ne pas en faire plus, j’ai coupé un peu plus tôt pour arriver sur la course avec un peu de fraîcheur », précise Xavier Thévenard, qui s’élancera ce vendredi au côté de son frère cadet Jean-Marie. « Il connaît par cœur les exigences de cette course et il a toujours su programmer au mieux sa saison en fonction de l’UTMB », indique le trailer et skieur italien Dennis Brunod.

« On voit tellement de coureurs débarquer cramés à Chamonix… Xavier sait garder une fraîcheur essentielle », confirme Sébastien Chaigneau, qui a participé à 12 reprises à l’UTMB. Pour celui qui a accroché deux podiums en 2009 et 2011 (derrière un certain Kilian Jornet), « il est clair que Xavier a un statut de favori et qu’il sait comment gérer cela ».

« Il n’est sûrement pas moins fort que Jornet et D’Haene »

A l’image de son physique pour le moins fluet (1,70 m et 62 kg), Xavier Thévenard n’a jamais cherché à crever l’écran. Après son troisième sacre sur l’UTMB, qui lui permettait donc de rejoindre Kilian Jornet et François D’Haene, il lançait aussitôt : « Je ne me comparerai jamais à Kilian. Je suis petit à côté de lui ». « C’est sa personnalité et il est toujours resté aussi effacé depuis ses grandes victoires, constate Dennis Brunod, double vainqueur de la mythique Pierra Menta. Mais pour moi, il n’est sûrement pas moins fort que Jornet et D’Haene. C’est un top athlète. »

Un « top athlète » nettement moins médiatisé que les deux icônes de Salomon. Sébastien Chaigneau y va de sa petite explication sur leurs différences.

« Xavier, c’est une force tranquille. Avec Kilian et François, ça peut aller très fort mais ça peut aussi péter. Lui est dans la longévité et il construit tranquillement sa carrière tout comme ses courses. Il se préserve, il n’est pas du tout expansif. A un moment, pour être médiatique, il faut s’ouvrir aux gens et ce n’est pas trop son truc. S’il est moins globe-trotter qu’eux dans ses choix de courses, c’est aussi lié à une question de finances/sponsors. Moins de portes s’ouvrent à lui. »

Xavier Thévenard s’en accommode pas mal, tant sa fidélité à Chamonix pourrait une nouvelle fois être récompensée, samedi en fin d’après-midi.

Sport

Malgré son troisième sacre sur l’UTMB, Xavier Thévenard s’estime «petit à côté de Kilian Jornet»

Lyon

Qui sont les quatre favoris de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc le plus relevé de l’histoire?

10 partages