La conseillère de Donald Trump Kellyanne Conway doit être limogée, selon un gendarme de l’éthique

La conseillère de Donald Trump, Kellyanne Conway, à la Maison Blanche, le 12 juin 2019. — Sipa USA/SIPA

C’est une fidèle parmi les fidèles. La conseillère de Donald Trump Kellyanne Conway, qui défend régulièrement le président américain sur les plateaux télé, doit être limogée, selon un organe de surveillance du gouvernement américain. La raison ? Selon le bureau du Special Counsel (OSC), chargé de faire respecter l’éthique, celle qui a popularisé la formule des « faits alternatifs » a violé « à plusieurs reprises » l’Hatch Act, une loi qui interdit à des employés gouvernementaux de participer à des activités politiques et d’influencer des élections. Il ne s’agit toutefois que d’une recommandation, que Donald Trump refusera, selon toute vraisemblance, de suivre.

Selon l’OSC (pdf), Kellyanne Conway a dénigré des démocrates à plusieurs reprises. Lors de la sénatoriale dans l’Alabama, elle avait notamment critiqué le candidat Doug Jones, déclarant : « Ne vous laissez pas berner. Il votera contre les réductions d’impôts. Il est faible sur le crime et sur la frontière. » Ces dernières semaines, elle a attaqué une demi-douzaine de candidats à la primaire démocrate (Joe Biden, Beto O’Rourke, Elizabeth Warren, notamment).

« Prévenez-moi quand une peine de prison est prononcée »

La Maison Blanche a dénoncé un rapport « profondément biaisé qui viole les libertés constitutionnelles » de Kellyanne Conway sur la « liberté d’expression ». Certaines positions, comme le président et le vice-président américains, ne sont pas soumises à cette loi de 1939, et la Maison Blanche estime qu’une conseillère du président devrait également être exemptée.

L’intéressée, elle, n’avait pas encore réagi à la mi-journée. Mais ces dernières semaines, elle avait ironisé sur l’absence de pouvoir de l’OSC, déclarant : « Prévenez-moi quand une peine de prison est prononcée. »

Monde

Elle est conseillère de Trump, son mari attaque la «santé mentale» du président américain

0 partage