« Koh-Lanta » : « Les gens avaient peur de moi », raconte Hadja, éliminée du jeu

Hadja fait les frais des stratégies de la réunification — © Laurent Vu / ALP / TF1

  • Ce vendredi, les membres de la tribu réunifiée de Koh-Lanta ont décidé d’éliminer Hadja.
  • « L’alliance des six Verts, c’est ce que je voulais faire, ça me paraissait plus que logique », explique la handballeuse professionnelle.
  • La candidate revient sur son aventure et raconte notamment les détails de la réunion des ambassadeurs.

Cette semaine, Koh-Lanta perd l’une de ses aventurières les plus charismatiques. Depuis le tout premier numéro de la saison, Hadja divise les téléspectateurs. Handballeuse professionnelle et membre de la tribu des Verts toujours au complet après huit semaines d’aventure, la jeune femme avait toutes les cartes en main pour aller plus loin dans l’aventure. Mais les stratégies des anciens Jaunes ont eu raison de sa survie sur le camp.

Hadja fait le bilan de son parcours à 20 Minutes et donne son point de vue quant aux événements de l’épisode de ce vendredi.

La logique voulait que les six Verts fassent une alliance à la réunification. Comment expliquez-vous que ça n’ait pas été le cas ?

Ils ont voulu se rallier du côté des huit Jaunes, plutôt que de rester entre Verts. Si on n’avait pas réussi à s’allier avec d’autres personnes, ça aurait été plus compliqué par la suite. Chose que je peux comprendre aussi. L’alliance des six Verts, c’est ce que je voulais faire, ça me paraissait plus que logique. Mais je partais aussi avec le désavantage d’arriver avec six Rouges.

D’ailleurs, Alexandra et Laurent ont voté contre vous. Était-ce une surprise ?

Venant d’Alexandra, ce n’était pas une surprise parce que je savais qu’elle avait développé des liens très forts avec Angélique. Je me doutais qu’elle allait la protéger. Laurent, il vient, il me fait un peu de cinéma en me disant qu’il allait voter contre Angélique mais ça se voyait trop qu’il allait voter contre moi. Et ça ne m’étonnait pas de lui, c’est quelqu’un en qui je n’avais pas du tout confiance dès le départ.

L’un des temps forts de l’épisode, c’est quand vous cuisinez tout le riz restant. Entre nous, est-ce que vous ne l’avez vraiment pas fait exprès ?

Franchement, je ne l’ai pas fait exprès sur le coup. Mais dès que j’ai su que j’allais être éliminée, je voulais le manger. Mais je n’ai pas eu l’occasion comme on l’avait mis dans la caisse et que les gens traînaient beaucoup là-bas, je n’ai pas pu y aller « en sous-marin » et le manger en cachette. Mais c’est vrai que je voulais en manger une bonne partie (rires).

Et d’ailleurs personne ne vous a fait de remarques sur le camp ?

Non, les gens avaient peur de moi. Quand on me met un coup, j’en mets deux donc ça ne m’étonne pas d’eux. Je savais très bien qu’ils allaient parler face caméra et pas en face de moi. Je savais que j’allais découvrir beaucoup de choses à la diffusion. Parce qu’en face de moi, les gens avaient peur et ne portaient pas leurs couilles.

Ça rappelle l’épreuve des sacs, où la récompense du coup de fil ne vous intéressait pas. Personne ne vous avait fait de remarques non plus. C’est parce que tout le monde avait peur de vous alors ?

Chez les Rouges, les gens avaient beaucoup de respect pour moi, ce n’était pas pareil. On se respectait tous mutuellement et les gens ne m’avaient pas fait de réflexions parce qu’ils me connaissaient. J’avais juste dit que la récompense ne m’avait pas permis de me transcender. Je n’ai jamais dit que j’avais fait exprès de perdre ou de lâcher, c’est faux. Les gens m’ont reproché d’avoir fait perdre mon équipe. Mais, déjà, ça ne dépendait pas que de moi. Et je n’ai pas réussi à chercher l’énergie nécessaire pour aller plus loin parce que ça ne m’intéressait pas.

Vous avez découvert des choses en regardant les épisodes le vendredi soir ?

Il n’y a rien qui m’a surpris parce que chez les Verts, on se disait beaucoup les choses. Par contre, dans le camp blanc, je pensais que c’était Alix qui avait manigancé contre moi parce qu’elle ne m’aimait pas, alors qu’en fait c’est Dorian qui a manigancé tout ça, tout en discutant et en rigolant avec moi. S’il était venu me voir en me disant « apparemment, tu as voulu m’éliminer », ce qui était faux, j’aurais été claire avec lui.

Pendant le conseil, vous dites que ceux qui ont voté contre vous sont des moutons. Est-ce que vous le regrettez ?

C’est ce que je pensais à l’époque donc je ne peux pas regretter. Maintenant que je sais ce qu’il s’est passé, je sais qu’ils restaient des moutons mais pas des moutons naïfs. J’assume totalement mes propos.

Aux ambassadeurs, comment s’est passé le choix du nom de Marie-France, que l’on n’a pas vu à l’écran ?

Je suis allée voir Marie-France sur le camp des Rouges quand j’ai su que j’allais aux ambassadeurs. Je lui ai dit que si j’étais amenée à mettre le nom de quelqu’un, ce serait le sien. C’est pour cela qu’elle n’est pas surprise, j’avais été très honnête avec elle, elle avait été prévenue. Il n’y a pas cinq noms qui sont sortis, c’était Marie-France directement.

En étant la femme la plus sportive de tout le casting, est-ce que vous aviez une pression supplémentaire ?

Non. Je suis handballeuse, je suis bonne dans ma discipline mais dans les autres sports, je ne sais pas parce que je n’ai jamais tenté. Je savais que sur certaines épreuves, j’y arriverais plus que les autres parce que j’ai plus de motricité, c’est sûr que ça m’a aidée. Mais sans nourriture, on repart tous à zéro. Moi sans nourriture, je n’ai pas de gaz (rires). Chapeau aux gens parce que moi j’étais au bout de ma vie. J’ai l’habitude de faire cinq repas par jour et je suis passée à un coquillage de riz.

Cinq repas par jour ? !

Je mange cinq repas par jour parce que toute jeune, j’ai eu des problèmes de poids. Dans ma famille, on est très fins et on m’avait tout de suite mis la pression en me disant que si je voulais faire du haut niveau un jour, il fallait que je prenne beaucoup plus de poids. Depuis que j’ai 14 ans, je suis à quatre ou cinq repas par jour pour atteindre un poids correct.

Télévision

« Koh-Lanta » : « Je ne suis pas stratège », se défend Sébastien, le dernier éliminé

Télévision

« Koh-Lanta » : « Je pensais que ma bonhomie ferait la différence », confie Aubin, éliminé du jeu

1 partage