Juventus – PSG : Finir premier, une « ambition » et un « devoir » pour Christophe Galtier

Déjà assuré de disputer les 8es de finale de la Ligue des champions, le Paris Saint-Germain ne se déplace pourtant pas à Turin, mercredi, avec la clope au bec et le coude à la portière. « Les novices peuvent penser que ça va être un match moins accroché qu’un autre, ce ne sera pas le cas », a tonné Christophe Galtier ce mardi soir en conférence de presse.

Avant cette dernière journée de poule, le PSG occupe la tête du groupe H avec 11 points, comme le Benfica, mais avec une meilleure différence de buts (+8 contre +4). Et pour son entraîneur, ça veut dire beaucoup. « C’est notre ambition et notre devoir de finir premiers, pour attendre un tirage plus clément », a-t-il lancé.

Souviens-toi la saison dernière

Pas besoin de remonter bien loin pour comprendre ce dont l’ancien technicien niçois veut parler. La saison dernière, Paris avait terminé deuxième de poule, un petit point derrière Manchester City, et avait récupéré le Real Madrid en 8es. Pour celles et ceux qui ont des trous de mémoire, vous pouvez cliquer ici pour vous la rafraîchir.

Face à une Juventus modeste 7e de Serie A, dont le seul objectif continental reste d’accrocher un strapontin en Ligue Europa, Paris entend donc bien poursuivre sa série d’invincibilité qui court toujours cette saison. Même sans Neymar (suspendu), ni Presnel Kimpembe (tendon d’Achille douloureux à l’entraîneur de mardi matin), mais avec Danilo Pereira, de retour de blessure.

Galtier a fait savoir à ses joueurs, et aux médias, qu’il attendait une défense de nouveau étanche, après les cinq buts concédés lors de ses deux dernières sorties, contre le Maccabi Haïfa (7-2) puis Troyes (4-3). « On perd beaucoup de deuxièmes ballons dans la surface de réparation sur les coups de pied arrêtés, par manque de concentration et parfois d’investissement », a déploré l’entraîneur parisien, qui a rappelé la qualité de la Juventus dans ce secteur. L’un des rares où la Vieille Dame fait encore illusion.