Journées du patrimoine 2022 : Que faire à Bordeaux et en Gironde ?

Samedi et dimanche, ce sont les Journées européennes du patrimoine. 20 Minutes a sélectionné cinq idées de sortie en Gironde.

A la découverte des châteaux clémentins dans le sud Gironde

Roquetaillade, Villandraut, Budos, Fargues… Tous ces châteaux médiévaux ont un point commun : ils ont été construits pour la famille du pape Clément V, ancien archevêque de Bordeaux Bertrand de Got. Durant le pontificat, Clément V finance en effet plusieurs châteaux pour ses neveux et ses beaux-frères dans le sud Gironde, que l’on appelle les châteaux clémentins. L’impressionnant château de Villandraut est ainsi réalisé entre 1306 et 1314. C’est un « palais-forteresse, à mi-chemin entre le château fort médiéval et le palais avec des éléments de confort (logis, grandes fenêtres, cheminées…) », explique la médiatrice culturelle Victoria Berges. Les autres châteaux clémentins ont un aspect beaucoup plus défensif, comme Budos, érigé à la même époque. S’il présente « beaucoup de similitudes architecturales avec Villandraut, il est moins luxueux. » La plupart des châteaux clémentins – hormis Roquetaillade qui a été restauré – sont peu à peu abandonnés, démantelés, voire dépecés à la Révolution où ils servent de carrières de pierre. « Même s’il est aujourd’hui en ruines, Villandraut reste bien conservé puisqu’il subsiste une grande partie des murs et des tours », souligne néanmoins Victoria Berges.

Le quartier Mériadeck, projet urbanistique ambitieux

Au cœur de Bordeaux, le quartier Mériadeck offre un contraste moderne au classicisme de la ville historique. Dès 1955, Jacques Chaban-Delmas décide de rénover ce quartier, alors considéré comme insalubre. Les préoccupations hygiénistes s’accompagnent de la volonté d’offrir à la ville un centre d’affaires moderne. Projet phare de la municipalité de l’époque, le quartier Mériadeck est l’une des opérations les plus ambitieuses de France pour assurer une transition vers une région forte. Tel un petit quartier de la Défense, Mériadeck reprend le principe de séparation des circulations par un système de dalle. Un plan cruciforme, inspiré des travaux de Le Corbusier, sera imposé. À travers trois parcours, précédés d’une rétrospective de l’histoire du quartier Mériadeck, l’architecte Mathias Cisnal propose une lecture de ce projet urbanistique. Samedi à 10h30 et 13h30 et dimanche à 15 heures à la bibliothèque de Bordeaux Mériadeck. Mathias Cisnal a également publié le 8 septembre un guide sur Mériadeck, aux éditions Le Festin (96 pages, 14,50 €).

La tournée des phares du Médoc

Bien sûr, il y a l’incontournable phare de Cordouan. Inscrit en 2021 sur la liste de l’Unesco, le gardien de l’estuaire de la Gironde, le « Roi des phares » ou le « Versailles des mers » comme on le surnomme, est désormais un emblème de la région. Mais n’hésitez pas à vous lancer dans une tournée des phares du Médoc. Deux autres phares, tout aussi remarquables, proposent des visites. Le phare de Grave, avec sa tour blanche carrée spécifique, retrace l’histoire des phares de Médoc Atlantique à travers cinq salles regroupant photographies et maquettes. Au sommet, une table d’orientation permet de vous situer dans l’estuaire et d’admirer l’embouchure de celui-ci et le phare de Cordouan. Le phare de Richard à Jau-Dignac-et-Loirac offre quant à lui une vue à 360° sur l’estuaire de la Gironde. Un carrelet pédagogique, construit en 2008, permet de faire connaître cette technique de pêche traditionnelle estuarienne au plus grand nombre de personnes. La tournée se termine par la recherche du phare Saint-Nicolas, caché dans le cordon dunaire au Verdon-sur-Mer et les deux phares d’Hourtin situés en pleine forêt domaniale et à proximité de la bien nommée route des phares.

Une conférence autour de la découverte d’une épave du Moyen-Âge

Une équipe d’archéologues de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) a fouillé une épave du haut Moyen Âge à Villenave d’Ornon, en bordure de la Garonne. Cette fouille, commandée et financée par l’État/DRAC Nouvelle-Aquitaine (Service régional de l’archéologie) est menée par l’Inrap, en amont d’un projet d’aménagement réalisé par Nhood. Au terme d’un chantier de cinq mois, les archéologues présentent les premiers résultats de la fouille de l’épave.
Samedi à 10h30, 14 heures ou 16 heures, à la Maison du projet, 3, Avenue du 7e art à Villenave d’Ornon. Gratuit, sur réservation sur le site des Journées du patrimoine.

Le château royal de Cazeneuve

Construit au XIe siècle sur la commune de Préchac au sud de Bordeaux, ce château royal a la particularité d’épouser la forme du rocher sur lequel il a été bâti. Bel exemple de château médiéval, entouré d’un impressionnant chemin de ronde, le château de Cazeneuve est surtout connu pour être la résidence des rois de Navarre. Henri IV hérite du château à la mort de sa mère, Jeanne d’Albret, puis épouse Marguerite de Valois, plus connue sous le nom de « Reine Margot ». Dans les appartements royaux meublés avec un mobilier d’époque parfaitement conservé, on peut admirer le lit des époux. Celui qu’on appelait le « Vert Galant » l’occupa avec la Reine Margot.

Visite des appartements royaux vendredi, samedi et dimanche de 14 heures à 17h30 (Tarifs : 11, 50 €, étudiants : 10, 50 €, – 18 ans : gratuit), ouverture du parc de 11 heures à 18 heures (gratuit).