JO 2022 : Pas de nouvelle médaille mais de l’espoir sur le snowboard cross… Ce que vous avez raté cette nuit à Pékin

Le compteur de médailles tricolores reste bloqué à l’issue de la nuit de mercredi aux JO 2022 Pékin. Il n’y aura pas eu de surprise française, même si la matinée est porteuse d’espoirs pour la France olympique.

Les Français : Liam Tourki et Nastasia Noens loin du compte

Chloe Trespeuch et Julia Pereira au rendez-vous. Les deux Françaises se sont qualifiées pour les quarts de finale en snowboard cross en assurant la deuxième place sur leur manche respective. Le tout, sans jamais trembler. De bon augure pour la suite. Allez, une médaille d’argent comme en 2018 ? On signe où ?

Toujours très attendu des amateurs de skate et belles figures, le half-pipe est la propriété quasi exclusive des Nord-Américains et des Japonais. Pour la France, il ne reste que les miettes. La preuve avec Liam Tourki, parti à la faute à deux reprises lors des qualifications : le Français n’a fait guère mieux qu’une 20e place à l’issue des deux runs, insuffisant pour passer en finale.

Nastasia Noens, elle, a réussi à atteindre la seconde manche du slalom en ski alpin, malgré un premier acte décevant (24e). La skieuse a même réalisé une petite remontée pour se hisser dans le top 15. Mais la médaille était à des années-lumière.

La star de la nuit : Vlhova revient de nulle part

En parlant de seconde manche réussie, quelle remontée de Petra Vlhova ! 8e à l’issue de la première manche, la Slovaque a mis la barre trop haut pour tout le monde en début de matinée, y compris pour Sara Hector, partie à la faute au milieu de la piste.

La Suédoise n’avait allumé que du vert et était partie pour chiper la tête à la Slovaque, dont la bonne étoile a finalement eu raison de la concurrence. Le slalom a également été marqué par les larmes de Mikaela Shiffrin, à nouveau sortie de piste prématurément. Des Jeux décidément bien compliqués pour l’Américaine.