JO 2022 : Papadakis et Cizeron font leur apparition, Quentin Fillon-Maillet pour le doublé… Le programme olympique de samedi à Pékin

Samedi 11 février

Les Français du jour

Au lendemain de la décevante journée de sprint pour les filles du biathlon français, les gars vont à leur tour au charbon pour essayer d’y dénicher l’or (ou l’argent, ou le bronze au pire du pire). Quentin Fillon-Maillet, qui survole la saison comme Martin Fourcade en son temps ou Johannes Boe il n’y a pas si longtemps, fait figure de favori sur le sprint. Mais se sera-t-il remis des émotions de son premier sacre olympique ? Dans son sillage, on n’oublie pas Emilien Jacquelin, l’homme d’un jour, capable de grands coups. Même si on le sait meilleur sur les courses de confrontation comme la poursuite ou la mass-start, le 2e de la Coupe du monde de biathlon fait partie des favoris à l’or.

Revoilà Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron. Le duo star du patinage repart à la quête d’une médaille d’or olympique loupée d’un fil (littéralement) à Pyeongchang, où il leur a manqué 0,79 point : fichue robe, on ne t’oublie pas. Cette année, pas question de laisser un élément extérieur tout gâcher, mais la concurrence sera rude. Attention notamment à Victoria Sinitsina et Nikita Katsalapov, qui raflent tout depuis deux ans.

La star du jour

Kamil Stoch peut-il aller claquer une quatrième médaille d’or olympique – la troisième sur grand tremplin – samedi en saut à ski, à Pékin ? S’il y parvient, le Polonais rejoindrait un peu plus son compatriote Adam Malysz au panthéon des planeurs enneigés, si ce n’est pas déjà fait, ce dernier n’ayant jamais fait mieux que l’argent aux JO. Stoch, 6e sur le concours sur petit tremplin, va crescendo depuis le début des Jeux. Récemment blessé, sa présence en Chine a longtemps été incertaine, avant de finalement être sélectionné avec l’équipe de Pologne. Un contexte qui rendrait un quatrième succès olympique encore plus savoureux.

Le papier du jour