JO 2022 : Grosse déception pour Pinturault, Chen sacré en patinage… Ce que vous avez raté cette nuit à Pékin

Sombre nuit pour nos Tricolores…

La nuit des Français

Le cauchemar se poursuit pour Alexis Pinturault. La star du ski alpin français n’y arrive décidément pas. Après une 11e place sur la descente, il a chuté lors du slalom du combiné. Toujours pas de titre olympique pour le Français. Pire, il pourrait être blessé à l’épaule.

Comme mercredi, on a encore vibré sur le snowboardcross avec le trio Bozzolo/Le Blé Jacques/Surget. Ce dernier a fini 5e de l’épreuve après son élimination en demi-finale. Pas de médaille cette fois-ci pour nos Bleus, après l’argent de Chloé Trespeuch. Enfin, Kévin Aymoz et Adam Siao Him Fa terminent finalement 12e et 14e en patinage artistique après le programme libre.

La star de la nuit

Il s’agit du patineur américain Nathan Chen. A 22 ans, le triple champion du monde en titre a été sacré pour la première fois champion olympique de patinage artistique avec une prestation une nouvelle fois époustouflante lors du programme libre. Sur la musique de Rocket Man, le film consacré à Elton John, Nathan Chen a réalisé cinq quadruples sauts (218.63 points sur le libre, 332.60 au total).

Il l’emporte devant l’armada japonaise avec Yuma Kagiyama, en argent, Shoma Una, en bronze, et surtout la star Yuzuru Hanyu. Ce dernier a notamment chuté lors de ses deux premiers sauts avec une tentative de quadruple axel, un saut que personne n’a jamais réussi en compétition.

Le scandale de la nuit

On ne s’y habitue pas, même s’il fallait s’en douter. Il s’agit des deux premiers cas de dopage : le skieur iranien Hossein Saveh Shemshaki et surtout la patineuse russe Kamila Valieva. Le premier a été testé hors compétition à un stéroïde anabolisant. La seconde pourrait déclencher un véritable scandale, car elle a remporté avec son pays l’épreuve par équipe de patinage des JO ces derniers jours. Son contrôle antidopage positif date, lui, d’avant les Jeux.