JO 2022 : All-in sur les biathlètes françaises… Le programme du vendredi 11 février à Pékin

Vendredi 11 février

Les Français au menu

Loin de nous de vouloir porter la poisse à notre France olympique mais s’il doit y avoir une médaille plus ou moins sûre, elle sera à trouver du côté du biathlon. Les Françaises seront sur la piste à l’occasion du sprint féminin (7,5 km). Anaïs Chevalier-Bouchet essayera de claquer une deuxième médaille olympique sur cette course contre-la-montre certes moins exigeante pour les nerfs que l’individuel, mais où ses légères lacunes sur les skis peuvent se faire ressentir. A l’inverse, Justine Braisaz, véritable machine de guerre sur la piste, a tout intérêt à minimiser les dégâts sur le pas de tir pour aller gratter un résultat. On surveillera aussi Julia Simon et Nanasse Bescond.

Un peu plus tôt dans la nuit, Tessa Worley s’alignera le Super-G, pas forcément la discipline où elle brille le plus. Mais qui sait si, avec une pression moindre en comparaison au géant et le relâchement qui en découle, elle n’est pas capable de nous surprendre.

Enfin, en début de matinée, Richard Jouve, Maurice Manificat – dont c’est certainement les derniers Jeux – et Hugo Lapalus feront figure d’outsiders sur le 15 km classique, où Johannes Klaebo est très attendu.

La star à suivre

Est-il possible de pratiquer du snowboard de qualité avec trois médailles d’or olympique autour du coup ? Shaun White est là pour prouver que oui. L’Américain, qui s’est fait très peur pendant les qualifications en chutant notamment lors du premier run, va devoir cette fois se surpasser s’il faut ajouter une nouvelle médaille à son tableau de chasse. Car en face, la concurrence est rude : Ayumu Hirano, Yuto Totsuka, ou encore l’Australien Scotty James semblent en avance. « Je serai prêt pour les finales et je me battrai aussi », promet tout de même l’Américain.

Le papier du jour