Jeux vidéo : La consécration pour « A Plague Tale » du Bordelais Asobo Studio, élu meilleur jeu vidéo de l’année

Le jeu A Plague Tale a été développé par le studio bordelais Asobo. — Asobo Studio

  • « A Plague Tale : Innocence » a raflé six prix lundi soir lors des Pégase du jeu vidéo, dont le prix du meilleur jeu de l’année.
  • Ce conte qui se déroule au Moyen-Age sur fond d’épidémie de peste noire, avait créé la sensation lors de sa sortie en mai 2019.
  • Contacté par « 20Minutes », le cogérant d’Asobo confie « l’honneur et l’émotion » procurés par ces prix, venant récompenser un « projet très important » pour le studio.

On vous en avait parlé au moment de sa sortie, en mai 2019. Moins d’un an après, le jeu « A Plague Tale : Innocence », développé par Asobo Studio, a fait un malheur à l’occasion de la première cérémonie des Pégase, qui se tenait lundi soir au théâtre de La Madeleine à Paris, raflant notamment le prix du meilleur jeu vidéo de l’année.

Sur le modèle des César du cinéma, l’Académie des arts et techniques du jeu vidéo, nouvellement créée pour rassembler les professionnels du secteur en France, avait annoncé l’année dernière son intention d’organiser ces Pégase. Ils ont rassemblé quelque 500 personnes, donc largement en dessous de la limite de 1.000 personnes au-delà laquelle les rassemblements sont désormais interdits, en raison du coronavirus.

Un conte sur la peste

« A Plague Tale : Innocence » se présente sous la forme d’un conte sur la peste, qui résonne avec l’actualité. Nommé dans sept catégories, ce jeu imaginé par Asobo et édité par Focus Home Interactive, en a remporté six, dont celles de l’excellence visuelle, du meilleur univers sonore, du meilleur personnage, et donc le Pégase du meilleur jeu vidéo.

Le jeu permet d’incarner un frère et une sœur vivant au XIVe siècle, qui tentent de survivre, pourchassés par l’Inquisition, alors qu’une épidémie de peste noire ravage un royaume de France infesté de rats. La narration très linéaire et poétique de cette aventure avait déjà séduit la critique.

Contacté par 20Minutes, David Dedeine, cogérant et directeur créatif d’Asobo, indique que « c’est un grand honneur et beaucoup d’émotions pour toute l’équipe car cela vient saluer un projet très important pour le studio. Nous y avons mis beaucoup de nous et être récompensés par nos pairs, c’est une immense joie et aussi une responsabilité vu le nombre de prix. On souhaite que beaucoup d’autres équipes aient le même plaisir à recevoir ces récompenses à l’avenir. C’est important pour tous les créateurs français et tous les jeunes qui veulent faire ce métier. »

Une industrie de 5 milliards d’euros en France

Au total, 120 jeux ont été soumis au vote des membres de l’Académie. Leur point commun : avoir été commercialisés en 2019 et majoritairement réalisés en France, sauf pour trois catégories récompensant des jeux étrangers.

« A Plague Tale » concourait pour la catégorie phare de la cérémonie aux côtés de la simulation de rallye automobile WRC8 du studio Kylotonn (Bigben) et de l’épopée aux accents surnaturels de deux frères, pourchassés par la police, contraints de fuir les États-Unis pour se réfugier au Mexique : « Life Is Strange 2 » de Dontnod Entertainment (Square Enix), qui a remporté le prix de l’excellence narrative.

L’industrie du jeu vidéo pèse plus de 110 milliards d’euros de chiffre d’affaires annuel dans le monde, selon le centre de réflexion Idate, et la France en représente près de 5 milliards.

Culture

Coronavirus : Le jeu «Plague Inc.» interdit en Chine mais toujours actif dans le monde

High-Tech

« Star Wars : Project Maverick » : Un nouveau jeu vidéo Star Wars serait-il en préparation ?

0 partage