Jeu vidéo : La simulation de football « FIFA » rebaptisée « EA Sports FC »

Les passionnés vont devoir s’y faire : le nom mythique d’un célèbre jeu vidéo va disparaître. La simulation de football FIFA va être rebaptisée EA Sports FC, a annoncé mardi l’éditeur américain de jeux vidéo Electronic Arts. Cette décision marque la fin du partenariat avec la fédération internationale de football, sur fond de dissensions.

Lancé en 1993, FIFA, de son nom complet EA Sports FIFA, s’est écoulé depuis à plus de 325 millions d’exemplaires, selon des chiffres publiés par EA début 2021, ce qui en fait la simulation sportive la plus vendue de l’histoire. Le jeu a dégagé, en quasiment 30 ans, plus de 20 milliards de dollars de chiffre d’affaires, selon le New York Times.

FIFA 2023 sera bien là

En octobre dernier plusieurs médias avaient rapporté que la Fédération internationale de football amateur (FIFA), qui chapeaute les fédérations nationales de chaque pays membre, avait demandé que l’enveloppe allouée par EA pour l’utilisation de son nom soit relevée de 150 à 250 millions de dollars. Déjà insatisfaits du partenariat avant cette nouvelle demande, selon le New York Times, les dirigeants d’Electronic Arts ont décidé d’y renoncer et de changer le nom du jeu, pour l’édition 2024, le millésime 2023, qui sortira cet automne, conservant le nom FIFA.

Malgré ce changement, EA a conservé ses accords avec l’ensemble des autres ligues et fédérations qui lui permettent de proposer de choisir parmi plus de 19.000 joueurs existants. Avec EA Sports FC, Electronic Arts veut « créer le plus influent et le plus grand club du monde, au centre des supporteurs », a déclaré le directeur général d’Electronic Arts, Andrew Wilson. Selon EA, le jeu EA Sports FIFA dénombre plus de 150 millions de comptes joueurs.

Un chiffre d’affaires en hausse de 35 %

Electronic Arts a su saisir l’une des tendances fortes de l’industrie des jeux vidéo, à savoir les jeux en ligne, qui ont représenté 76 % de son chiffre d’affaires lors du quatrième trimestre de son exercice décalé 2021/22, achevé fin mars. L’éditeur a publié mardi un chiffre d’affaires total de 1,82 milliard de dollars pour ce trimestre, en hausse de 35 %.

Les commandes nettes, indicateur le plus suivi dans l’industrie des jeux vidéo, ont atteint 1,75 milliard de dollars, soit légèrement moins que les attentes des analystes. EA a dégagé un bénéfice net de 225 millions de dollars sur la période, assez sensiblement inférieur aux prévisions une fois rapporté par action.