« Je ne suis pas une salope » : La deuxième scène censurée impliquant Pierre Ménès a été mise en ligne

Pierre Ménès sur le plateau du Canal Football Club. — Thierry Gromik / Canal+
  • Dimanche, le site Les Jours révélait que Canal+ avait censuré deux séquences du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste, impliquant Pierre Ménès.
  • Nos confrères ont publié mercredi ce passage concernant le soir où, en 2011, Pierre Ménès a embrassé de force sur la bouche sa collègue Isabelle Moreau, en plein direct du Canal Football Club.
  • Dans cet extrait, Pierre Ménès juge « malhonnête » la réaction d’Isabelle Moreau qui, dix ans plus tard, qualifie ces images de « dévastatrices ».

La séquence avait disparu du montage final du documentaire Je ne suis pas une salope, je suis une journaliste diffusé dimanche sur Canal+. Elle n’avait pas non plus été montrée lors de la tentative d’opération de sauvetage du soldat Pierre Ménès dans TPMP, lundi. Le consultant sportif était au pied du mur après l’annonce de la censure de deux passages du documentaire afin de le protéger.

L’information avait été révélée par nos confrères des Jours qui suivent l’affaire de près et qui ont mis en ligne mercredi soir le passage caviardé en question. L’extrait de quatre minutes concerne ce soir de 2011 où Pierre Ménès a embrassé de force sur la bouche sa collègue Isabelle Moreau sur le plateau du Canal Football Club.

« Cette image est dévastatrice, réagit dix ans plus tard la journaliste dans cette partie expurgée du documentaire. Quelle crédibilité accorder à une femme qu’on peut embrasser comme ça, selon son bon vouloir ? » Elle explique que cela a été « le déclencheur » de son départ de l’émission dédiée au ballon rond. Elle n’a d’ailleurs depuis plus mis les pieds dans une rédaction sportive.

« C’est la société qui lui dicte ce qu’elle dit là »

Toujours dans le cadre de son documentaire, Marie Portolano a montré ces images et la réaction d’Isabelle Moreau à Pierre Ménès. « Ça ne se passerait plus aujourd’hui, répond-il. C’est la société qui l’a fait évoluer, c’est la société qui lui dicte ce qu’elle dit là. »

Le consultant de la chaîne cryptée ne cache pas son agacement, estime qu’elle exagère lorsqu’elle parle d’image « dévastatrice ». Il inverse les rôles en s’affirmant « choqué » par la réaction « malhonnête » d’Isabelle Moreau. « Si tu ne peux plus faire un bisou sur la bouche à une copine… Au secours ! », s’exclame Pierre Ménès, ne comprenant manifestement pas dans quelle mesure il a franchi la ligne rouge.

Ce jeudi au micro de Franceinfo​, Roxana Maracineanu, la ministre des Sports à estimé que « ce cas-là, précisément, concerne l’employeur de Pierre Ménès comme cela concerne les employeurs et ceux qui sont en responsabilité de mettre à l’antenne, de favoriser, d’accréditer et de légitimer la présence de personnes qui pensent cela aujourd’hui. Il faut qu’à un moment les personnes prennent leurs responsabilités. On vit dans une société où ce type de questions et ce type de réponses n’a plus sa place. »

1 partage