Israël : Netanyahu présente un programme « encourageant » la colonisation en Cisjordanie

Le Premier ministre israélien désigné Benjamin Netanyahu a présenté mercredi les grandes lignes du programme de son gouvernement qui doit prêter serment jeudi, mettant l’accent sur l’expansion de la colonisation en Cisjordanie occupée.

« Le peuple juif a un droit exclusif et inaliénable sur toutes les parties de la Terre d’Israël. Le gouvernement encouragera et développera le peuplement dans toutes les parties de la terre d’Israël – en Galilée, dans le Néguev, dans le Golan, en Judée et en Samarie (Cisjordanie occupée ndlr) », affirme dans un communiqué le Likoud, le parti de M. Netanyahu, vainqueur avec ses alliés ultra-orthodoxes et d’extrême droite des législatives du 1er novembre.

« Renforcer les forces de sécurité »

Le communiqué fait également référence aux demandes de ses alliés d’extrême droite qui veulent donner aux forces de sécurité une plus grande marge de manœuvre dans l’utilisation de la force en Cisjordanie occupée. « Le gouvernement s’efforcera de renforcer les forces de sécurité et de soutenir les combattants et les policiers afin de combattre et de vaincre le terrorisme », est-il indiqué dans ce document.

Enfin, le Likoud évoque les questions religieuses affirmant que « le statu quo sur les questions de religion et d’État sera maintenu comme il l’est depuis des décennies en Israël, y compris en ce qui concerne les lieux saints ».

Yoav Galant, nouveau ministre de la Défense

M. Netanyahu a également annoncé mercredi la nomination de Yoav Galant au poste de ministre de la Défense, selon le Likoud. Yoav Galant, 64 ans, un ancien général, a occupé plusieurs postes ministériels dans différents gouvernements de M. Netanyahu, dont il est proche au sein du Likoud.

Né en 1958 en Israël, ce fils de juifs polonais rescapés de la Shoah, a fait une longue carrière dans l’armée, obtenant le grade de général en 2002 et devenant l’attaché militaire du Premier ministre Ariel Sharon. Officier dans une unité d’élite, puis commandant de la division militaire contrôlant la bande de Gaza à la fin des années 1990, il sera plus tard commandant en chef de la région sud, notamment au moment du retrait unilatéral d’Israël de l’enclave palestinienne à l’été 2005.

Le Likoud a par ailleurs dit vouloir faire élire jeudi un nouveau président du parlement, Amir Ohana, qui avait été en 2019 le premier député ouvertement homosexuel à accéder à un poste ministériel en Israël.