Islande : Quatre arrestations pour complot terroriste

« L’origine des opérations de police d’hier (…) s’inscrit dans le cadre d’une enquête sur la préparation d’une attaque terroriste », a déclaré aux journalistes Karl Steinar Valsson, commissaire national de la police islandaise. Plusieurs armes semi-automatiques, certaines imprimées en 3D, ont été saisies dans neuf endroits différents, ainsi que des « milliers » de munitions, selon la police.

Quatre Islandais âgés d’une vingtaine d’années ont été arrêtés à Kopavogur, une banlieue de la capitale Reykjavik, et dans la ville de Mosfellsbaer, dans le sud-ouest du pays, lors d’une opération de grande envergure impliquant une cinquantaine d’hommes mercredi, a précisé la même source. Deux d’entre eux ont été placés en détention provisoire jeudi.

Si les motifs sont encore inconnus, les cibles seraient « diverses institutions » et « des citoyens de l’État », selon Valsson, y compris peut-être le Parlement et la police elle-même.

Un faible taux de criminalité

La police a indiqué qu’elle cherchait à savoir s’il existait des liens entre les hommes et des organisations extrémistes et qu’elle était en contact avec les autorités étrangères. « Pour autant que nous le sachions, c’est la première fois qu’une enquête de ce type est lancée (en Islande) », a déclaré Valsson.

La petite nation de 375.000 habitants est en tête de l’indice mondial de la paix depuis qu’elle a été incluse dans le classement en 2008 et considérée comme le « pays le plus pacifique du monde ». La violence y est rare, comme en témoigne l’un des taux de criminalité les plus bas du monde, même si une recrudescence de la violence ces dernières années inquiète les autorités.