Isère : Après l’abandon du projet de Center Parcs, la ZAD de Roybon est évacuée par les forces de l’ordre

Les zadistes de la forêt de Chambaran, à côté de Roybon (Isère), ici en 2014. — XAVIER VILA/SIPA

Trois mois après l’abandon du projet de Center Parcs, c’est aussi la fin de la ZAD de Roybon (Isère) ce mardi. La préfecture de l’Isère vient en effet d’indiquer que les gendarmes procédaient depuis 7h30 à l’évacuation de cette zone à défendre symbolique, toujours occupée malgré l’annonce par Pierre et Vacances de l’abandon de son projet touristique contesté le 7 juillet dernier.

En application de décisions de justice, les forces de l’ordre, en appui des huissiers et accompagnées des services de secours, procèdent à l’évacuation des terrains occupés et à leur remise dans leur état originel, précise la préfecture de l’Isère dans un communiqué.

De nombreux détritus générés depuis six ans

Une ordonnance d’expulsion avait été sollicitée par les différents propriétaires (Etat et propriétaires privés) « à l’encontre des occupants sans droits ni titre du site de Roybon », rappelle la préfecture. Le juge a donné son accord le 5 octobre et il a ordonné de faire cesser sans délai le « trouble manifestement illicite et le danger » auquel ses occupants sont exposés.

En juillet dernier, malgré le soutien des collectivités locales, le groupe Pierre et Vacances avait annoncé le retrait de son projet touristique à Roybon, en raison de l’occupation illégale du site depuis 2014 par des opposants et de la caducité de l’autorisation de défrichement indispensable à la réalisation du projet. D’après la préfecture , cette occupation a généré depuis plusieurs années l’apport de détritus, de carcasses de véhicules, ainsi que l’édification de campements. Tous ces déchets seront évacués vers des filières de retraitement.

Économie

Center Parcs de Roybon : Barbara Pompili approuve l’abandon d’un projet « absurde » sur le plan environnemental

Économie

Center Parcs abandonne son projet à Roybon en Isère

0 partage