« Instinct », la série policière de M6 dont le héros gay fera date

Alan Cumming est le héros de la comédie policière «Instinct». — CBS BROADCASTING INC. ALL RIGHTS RESERVED

  • La comédie policière Instinct, diffusée ce samedi à 21h sur M6, est adaptée du roman Murder Game de James Patterson.
  • Alan Cumming y campe un ancien agent de la CIA qui va venir en aide à la police new-yorkaise afin d’arrêter un tueur en série.
  • Instinct est la première série diffusée sur un network américain (ici, CBS) dont le personnage principal est gay.

Une première outre-Atlantique. Adapté du roman Murder Game de James Patterson, Instinct, diffusée ce samedi à 21h sur M6, met en scène Alan Cumming (l’inénarrable Eli Gold de The Good Wife) dans la peau d’un ancien agent de la CIA qui va venir en aide à la police new-yorkaise afin d’arrêter un tueur en série. Jusqu’ici, rien de vraiment nouveau. Et pourtant Instinct, qui vient d’être annulée aux Etats-Unis après deux saisons, fera date dans l’histoire de la télévision parce qu’elle est la première série diffusée sur un network américain (en l’occurrence CBS, la chaîne la plus regardée des Etats-Unis) dont le personnage principal est gay.

« C’est énorme parce que c’est enfin arrivé, et en même temps, c’est vraiment terrible que cela ait pris autant de temps. Pour moi, cela a été une des raisons pour lesquelles j’ai accepté de jouer dans cette série », a confié Alan Cumming que 20 Minutes a rencontré lors d’une table ronde au  estival TV de Monte-Carlo.

« Sa sexualité n’est pas le sujet de la série »

A la ville, l’Ecossais Alan Cumming, qui se définit dans les médias comme bisexuel, est marié à un homme, Grant Shaffer. A l’écran, il incarne le Dr. Dylan Reinhart, un ancien espion, rangé des camions depuis qu’il s’est marié au charmant Andy (Daniel Ings, vu dans The Crown). « Je voulais m’assurer que cela soit fait avec respect et positivité, et non en alignant les stéréotypes. Qu’il soit gay n’est finalement que la cinquième ou la sixième chose intéressante qu’il y a à dire sur lui, sa sexualité n’est pas le sujet de la série, et ça aussi, c’est assez unique pour un héros gay », explique Alan Cumming.

Drôle, vif, élégant, brillant et charismatique, l’ex-agent de la CIA s’est reconverti en professeur d’université et écrivain à succès, spécialisé dans la psychologie du comportement des criminels. « Mon personnage est très dandy, ce qui me va très bien, même si ce n’est pas mon style dans la vie. Il est plutôt intelligent et son instinct est aiguisé », résume l’acteur.

« Miss Marple ou Arabesque se rapprochent d’Instinct »

Alors qu’un de ses ouvrages sert d’inspiration à un serial killer, Dylan Reinhart est contacté par la détective Lizzie Needham (Bojana Novakovic, vue dans Moi, Tonya) pour filer un coup de main dans le cadre de l’enquête. Comme dans les bons vieux Buddy Cop Movies, il est aussi volubile qu’elle est associable. Malgré le serial killer, Instinct tient plus de la comédie policière que du thriller.

« Miss Marple ou Arabesque se rapprochent d’Instinct dans l’esprit. Elles n’essaient pas d’être réalistes. Instinct n’est pas une série policière très réaliste, notamment en ce qui concerne la nature des crimes commis. Dans un épisode il y a un homme congelé vivant dans sa chambre cryogénique, ce qui n’est pas vraiment courant. C’est comme un nageur olympique qui se noie dans sa propre piscine », s’amuse l’acteur.

Aux Etats-Unis, faute d’audience, la série a été annulée au bout de deux saisons. « Des millions de téléspectateurs ont vu le quotidien tout ce qu’il y a de plus normal d’un mariage heureux entre deux personnes du même sexe, et ça, c’est un message ultra-important pour ouvrir les esprits », se console Alan Cumming. Un quotidien bien sage avec, hélas, peu de marques d’affection, comparé à celui des protagonistes hétérosexuels du show.

Série

Comment « Years and Years » a changé notre été, en attendant de changer vos vies

Série

« Bauhaus : Un temps nouveau », la série en costumes d’Arte féministe et furieusement moderne

1 partage