Incidents au Stade de France : Deux hommes condamnés, dont un à de la prison ferme

La justice continue de s’intéresser aux incidents au Stade de France en mai dernier. Deux hommes ont été condamnés respectivement à 15 mois de prison ferme et 12 mois avec sursis pour avoir jeté avant le match des bouteilles sur des gendarmes lors de la finale de la Ligue des champions à Saint-Denis, selon le parquet de Bobigny en Seine-Saint-Denis.

Né en 1993, le premier, qui comparaissait détenu, a été condamné à 15 mois d’emprisonnement ferme avec maintien en détention pour violences aggravées (avec arme, en réunion et commises sur des personnes dépositaires de l’autorité publique) et tentative et recel de vol en état de récidive légale. Le second, né en 1995, a écopé de 12 mois de prison avec sursis pour violences aggravées et diffusion sur les réseaux sociaux des vidéos des violences commises.

Un fiasco sécuritaire

L’enquête a été menée, avec l’aide de la vidéosurveillance, par la cellule chargée d’investiguer sur les vols et agressions survenus lors de cette soirée qui a tourné au fiasco sécuritaire.

Le 10 juin, le parquet de Bobigny avait ouvert une enquête pour vols et violences aggravés autour des incidents du Stade de France. Il a aussi mis en place un dispositif spécial pour recevoir les plaintes de supporters britanniques ou espagnols, venus assister au choc entre le Real Madrid et Liverpool. Début août, le parquet avait recensé 240 plaintes. D’autres enquêtes menées par la cellule ont abouti à des condamnations, notamment pour vols.