Ille-et-Vilaine : L’état de calamité agricole enfin reconnu après les gelées du printemps

Comme un peu partout en France, il avait fait très froid au printemps dernier en Ille-et-Vilaine. Entre le 4 et le 8 avril, un fort épisode de gel avait mis à mal les cultures agricoles, et notamment les productions fruitières (pommes, poires, kiwis, groseilles…).

Neuf mois plus tard, l’état de calamité agricole vient enfin d’être reconnu dans le département par un arrêté ministériel en date du 8 décembre. Cela va permettre producteurs de fruits d’être indemnisés pour les pertes occasionnées par le gel.

Des conditions à remplir pour être indemnisé

Pour être éligibles, « les pertes de récoltes, calculées sur la base du barème départemental, devront être supérieures à 30 % de la production théorique et à 11 % de la valeur du produit brut théorique de l’exploitation agricole », précise ce lundi la préfecture d’Ille-et-Vilaine dans un communiqué.

Les demandes devront être formulées à partir du 10 janvier et jusqu’au 11 février auprès de la DDTM d’Ille-et-Vilaine au format papier, et jusqu’au 28 février en ligne sur l’application TéléCalam.