Ille-et-Vilaine: Les deux suspects du meurtre d’un artisan déférés en vue d’une mise en examen

Un gendarme de l’identification criminelle. Illustration. — C. Allain / 20 Minutes

Ils ont été interpellés dans la nuit de mercredi à jeudi, quelques heures après les faits. Les deux suspects du meurtre d’un artisan, poignardé mercredi soir à Saint-Georges-de-Reintembault (Ille-et-Vilaine), près de Fougères, devaient être déférés devant le parquet de Rennes ce vendredi après-midi en vue d’une mise en examen et d’un placement en détention provisoire.

L’artisan de 57 ans a été tué par arme blanche dans son atelier de motoculture, vers 19h30, « dans des circonstances et pour des motifs non encore établis » selon le parquet. Victime d’un coup de couteau au thorax, il avait réussi à gagner le domicile d’une voisine mais se trouvait en arrêt cardio-respiratoire à l’arrivée des secours et avait succombé à ses blessures.

Une information judiciaire ouverte pour extorsion et violences ayant entraîné la mort

Âgés de 48 et 57 ans, les deux auteurs présumés résident dans la région, à proximité de Fougères pour l’un et à Saint-Georges-de-Reintembault pour l’autre. Ce dernier est « déjà connu de la justice correctionnelle pour des faits de vols et violences aggravées ».

Selon la maire de la commune, citée par Ouest-France, ils « recherchaient a priori de l’argent ». Le parquet va d’ailleurs requérir l’ouverture d’une information judiciaire du chef d’extorsion précédée, accompagnée ou suivie de violences ayant entraîné la mort. Les deux hommes encourent la réclusion criminelle à perpétuité.

Faits divers

Ille-et-Vilaine: Un artisan mortellement poignardé dans son atelier

Faits divers

Adolescent poignardé en Moselle: Le meurtrier présumé interpellé

5 partages