Ile-de-France : Les ados de plus en plus adeptes du paiement mobile

« Les ados franciliens sont plutôt atypiques », plaisante Caroline Ménager, cofondatrice de la carte de paiement pour ados 
Pixpay. Dans une étude, basée sur les données des 100.000 utilisateurs de cette carte destinée aux jeunes de 10 à 17 ans, l’entrepreneuse a analysé leurs habitudes de consommation, entre janvier et décembre 2021. Elle constate des disparités flagrantes entre les régions.

Selon l’étude, les ados Franciliens reçoivent plus d’argent que la moyenne, environ 76 euros par mois. Ils le dépensent en grande partie dans la nourriture et dans les transports. « La mobilité est une problématique importante pour les jeunes d’
Ile-de-France », affirme-t-elle. En particulier dans Paris intramuros, le « seul endroit où les entreprises qui commercialisent des trottinettes électriques, Tier, Dott et Lime, se trouvent dans les dix marques préférées des jeunes. »

Le paiement mobile a doublé en 2021

Shopping en ligne, achat de jeux vidéo et autres… Les jeunes ont une consommation bien plus digitalisée que celle de leurs parents. « Ils font 24 % de leurs achats en ligne, contre 13 % pour les adultes », selon l’autrice de l’étude. Les jeunes Franciliens ont pourtant une utilisation relativement faible du paiement en ligne, en comparaison avec les autres régions. En revanche, ce sont ceux qui retirent le moins d’argent liquide. « C’est sûrement lié au fait que les grandes villes acceptent plus facilement les cartes de paiement, explique Caroline Ménager. Ils n’ont quasiment plus besoin d’espèces. »

Souvent, ils dépensent leur argent en utilisant le paiement mobile, via Apple Pay ou Google Pay. Avec 13,4 % de leurs transactions réalisées ainsi, « ce sont les premiers utilisateurs de ce mode de paiement », ajoute-t-elle. La tendance se généralise à l’échelle nationale. En 2021, le recours au paiement mobile a doublé chez les utilisateurs de Pixpay. « En janvier 2021, 7 % des transactions ont été réalisées via Apple Pay ou Google Pay, contre 13 % en décembre 2021 », détaille la cofondatrice de Pixpay.

« Une consommation ambivalente »

« Les jeunes ont une consommation ambivalente, affirme Caroline Ménager. Ils essayent de développer une consommation plus écoresponsable mais sont souvent freinés par leurs petits budgets. » Vinted, qui permet d’acheter de la seconde main sans trop dépenser, fait partie des dix marques les plus consommées des Franciliens de 10 à 17 ans. En moyenne, ces jeunes réalisent 5 transactions par mois, des achats d’environ 12 euros.

De quoi acheter un McDo. La marque, suivie d’Apple et de Franprix, figure parmi les trois marques préférées par les jeunes Franciliens. Friands de restaurants et de fast-food, ils dépensent 39 % de plus que la moyenne dans la nourriture. « Les jeunes ont une consommation sociale et dépensent surtout quand ils sortent entre eux, explique Caroline Ménager. C’est d’autant plus vrai en Ile-de-France, où les jeunes ont plus d’occasions de sorties. »