Hollande de retour en politique? On a essayé de lui trouver une reconversion

François Hollande, en novembre 2018. — Dimitrios Karvountzis/SIPA

  • François Hollande serait en train de préparer son retour en politique.
  • « 20 Minutes » a essayé de lui trouver plusieurs reconversions possibles afin de lui éviter un come-back raté, dont certains ex-chefs de l’Etat ont fait les frais avant lui.

Livre, conférences, interviews… François Hollande a-t-il vraiment quitté la politique à la fin de son mandat en mai 2017 ? On avait des doutes, qu’un mot de l’ancien président à une lectrice, filmé par les caméras de l’émission Quotidien, a confirmé à la mi-novembre. « Je vais revenir », a-t-il lancé à une femme qui venait à la séance de dédicace de son livre Les leçons du pouvoir. Puis il y a eu cet article de La Dépêche du Midi, dimanche, dans lequel des socialistes proches du Corrézien indiquent qu’il serait passé à la vitesse supérieure pour opérer un retour en politique.

Alors qu’un quart des travailleurs Français a changé de profession entre 2010 et 2015* et que la population souhaite majoritairement un renouvellement du personnel politique, 20 Minutes a réfléchi à des pistes de changements de carrière pour François Hollande, avec l’aide de deux coaches en reconversion professionnelle.

Comment se reconvertir quand on a occupé la plus haute fonction de l’Etat et que l’on a passé la quasi-intégralité de sa carrière dans le même secteur ? « Il faut se pencher sur sa valeur ajoutée, ce qui permet de se différencier, et trouver un secteur d’activité dans lequel il serait naturellement bon, tout en prenant plaisir à travailler », explique Jordane Zangueneh, coach professionnel. Autre coach, autre méthode : « au-delà d’un bilan de ses compétences, il convient de faire un bilan de sens, ce dernier étant l’élément déterminant pour une reconversion », note Mathilde Forget, convaincue « qu’un ancien président comme François Hollande aurait pu ou pourrait exercer bien d’autres métiers ». Voici le fruit de leur réflexion :

Prof ou conférencier : 40 % de probabilité

« Bienveillance et envie de transmettre font que François Hollande pourrait tout à fait rejoindre le monde académique ou de la recherche politique. Plus un expert qu’un généraliste, il saurait certainement transmettre avec passion. Il pourrait également envisager de devenir responsable d’une chaire ou encore président du Conseil d’Administration d’un établissement d’enseignement supérieur et de recherche», suggère Mathilde Forget.

« Il aurait une valeur ajoutée dans les métiers liés à la transmission et ce serait cohérent avec son passé », abonde Jordane Zangueneh. Une piste crédible puisque François Hollande a créé une entreprise pour ses conférences rémunérées, nous a appris La Lettre de l’Expansion le 1er février dernier. Pas très originale, puisque d’autres ex-présidents ont choisi cette voie, cette reconversion serait aussi un retour aux sources pour François Hollande qui a donné quelques cours d’économie à Sciences-Po Paris à sa sortie de l’ENA.

Entrepreneur ou ambassadeur dans le patrimoine culinaire : 15 % de probabilité

François Hollande au salon de l'agriculture en février 2017. François Hollande au salon de l’agriculture en février 2017. – CHRISTIAN HARTMANN / POOL / AFP

Diplômé de la prestigieuse école de commerce HEC, François Hollande pourrait se lancer dans l’entrepreneuriat, et pourquoi pas en lien avec sa région de cœur, la Corrèze, à l’instar d’Arnaud Montebourg qui s’est lancé dans la production de miel et d’amandes « made in France ». « Fin gourmet et fort de ses origines du terroir, il pourrait représenter l’exception culturelle française, ses mets et ses vins. Il pourrait même acquérir son propre domaine de vignes et s’intéresser à l’œnologie », avance Mathilde Forget.

Consultant : 30 % de probabilité

« Que faire après avoir eu un poste à très hautes responsabilités ? Mes clients dans ce cas dont nombreux à devenir consultants », témoigne Jordane Zangueneh, qui suggère à l’ex-chef de l’Etat de se tourner vers les relations internationales, pourquoi pas en se spécialisant sur le continent africain, « où sa popularité peut lui garantir un bon accueil et où il dispose déjà d’un bon réseau ». « Il pourrait dans ce métier s’appuyer sur sa connaissance des relations diplomatiques, et son expérience en gestion de crise et de conflits ».

Une piste plutôt crédible : François Hollande se rendra de mercredi à vendredi en Mauritanie, au Mali et en Guinée pour y rencontrer des chefs d’Etat, selon Jeune Afrique. Si pour l’heure il a surtout donné des conseils à son successeur Emmanuel Macron ou au nouveau patron du Parti socialiste Olivier Faure, qui n’avaient rien demandé, François Hollande pourrait donc aller conseiller des clients.

Une reconversion dans une fondation ou à l’Unesco: 20 % de probabilité

Déjà président de la fondation La France s’engage depuis le 5 septembre 2017, François Hollande pourrait s’engager pour d’autres causes. Le climat et la paix, conseille Mathilde Forget. « Initiateur de la COP21, François Hollande pourrait rejoindre ou créer une fondation contre le réchauffement climatique. Il pourrait compter sur Ségolène Royal, son ancienne compagne, pour l’épauler. Je le verrais bien ambassadeur de la paix à l’ONU ». Comme un certain Bill Clinton, devenu émissaire spécial des Nations unies en Haïti en 2009.

Romancier, comédien, présentateur météo, coach en séduction, président d’un club de foot… 1 à 4 % de probabilité

S’il a déjà écrit plusieurs livres politiques, François Hollande pourrait-il publier des ouvrages de fiction, comme l’envisage Mathilde Forget ? « Connu aussi pour son humour fin, François Hollande pourrait rejoindre les planches pour un One Man Show, du théâtre ou du cinéma comique », propose aussi la coach. Grand fan de foot, François Hollande pourrait également choisir de présider un club ou une fondation sportive.

François Hollande sous la pluie, le 25 août 2014 sur l'île de Sein. François Hollande sous la pluie, le 25 août 2014 sur l’île de Sein. – FRED TANNEAU / AFP

Jordane Zangueneh imagine l’homme politique poursuivi par la pluie en présentateur météo, ou en coach en séduction. « L’une de ses valeurs ajoutées fortes, c’est sa personnalité. Beaucoup de personnes le perçoivent comme sympathique, à l’écoute, humain, donc tous les métiers liés au relationnel s’offrent aussi à lui », complète le coach. « Mais c’est difficile de quitter la politique, car ce secteur a beaucoup de codes et de barrières à l’entrée, donc on peut avoir du mal à en sortir », prévient-il.

* Selon des chiffres du ministère du Travail, publiés en novembre 2018.

Société

Hollande rencontre (encore) des «gilets jaunes» et espère une issue rapide

Politique

En politique «il ne faut jamais s’autoflageller», Hollande répond à Faure

Télévision

François Hollande aurait été approché pour jouer à «Qui veut gagner des millions?»

4 partages