Hérault : Un homme condamné pour avoir frappé son épouse enceinte en public

Illustration d’une femme victime de violences conjugales. — Rafael Ben-Ari/Cham/NEWSCOM/SIPA

Alors que s’ouvre cette semaine en France le Grenelle de la lutte contre les violences conjugales, un homme a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Béziers à 30 mois de prison, dont 18 mois ferme. Cet homme, déjà condamné à deux mois de prison avec sursis pour des faits de violences avec une autre compagne, était poursuivi pour avoir frappé son épouse, enceinte de six mois, en public, jeudi dernier, à Portiragnes, dans l’Hérault, rapporte France Bleu.

Ce sont des témoins qui ont alerté les forces de l’ordre, tandis que la victime aurait subi des gifles et des coups de poing, sur la plage, puis dans un camping.

La victime a d’abord nié les faits, avant de se confier aux gendarmes, après la découverte d’actes médicaux anciens survenus sur des blessures, indique la station.

Société

Grenelle des violences conjugales : «Notre arsenal législatif serait suffisant s’il était vraiment appliqué»

By the Web

«La lutte contre les violences conjugales passe aussi par le vocabulaire»

17 partages