Hauts-de-France : Après une pétition, un couple obtient la réouverture de l’enquête sur la mort de leurs parents

En avril dernier, l’enquête visant à identifier le responsable de la mort d’Agnès et Philippe Furnani, deux octogénaires renversés en octobre 2018 devant l’hôpital de Roubaix, avait été classée sans suite. Chose que l’enfant du couple, Franck Furnani ainsi que sa compagne, n’a pas entendue de cette oreille et s’est battu pour la réouverture du dossier, rapporte La voix du Nord.

C’est la missive signée par Eric Fouard, procureur de la République adjoint, qui a permis au couple d’y croire encore. Le procureur a ainsi expliqué que suite à « un réexamen minutieux de la procédure de police » qu’il a « décidé de faire des investigations complémentaires afin d’identifier l’auteur de l’accident. »

En plus des multiples apparitions médiatiques, le couple avait mis en place une pétition ayant récolté plus de 45.000 signatures. Ils avaient également demandé à récupérer le dossier de l’enquête. « En mai, j’ai écrit un courrier de quatre pages au procureur où j’ai tenté de mettre en avant les contradictions et les zones d’ombre. Il faut croire que ça a convaincu ».

En plus de ces démarches, le couple en avait profité pour lancer un appel à témoignages, où une dame se serait manifestée. Elle se souvenait avoir vu la voiture à de nombreuses reprises la matinée où Agnès et Philippe Furnani ont perdu la vie. « On lui a conseillé de se rapprocher de la police, car nous, seuls, nous ne pouvons pas faire avancer davantage l’enquête ». Sous la demande du procureur adjoint, c’est au commissariat de Roubaix de diriger l’enquête.