Hautes-Pyrénées : Un homme retranché chez lui près de Tarbes, le GIGN intervient

Le GIGN (illustration). — NICOLAS MESSYASZ

Les habitants de la petite commune de Horgues, au sud de Tarbes, ont entendu des détonations peu avant 10 h lors de l’assaut donné dans un pavillon. Depuis la veille au matin, un homme était retranché chez lui. Ce membre des forces de l’ordre, qui n’était plus en possession de son arme de service selon la préfecture des Hautes-Pyrénées, est en arrêt de travail.

Rapidement, les membres de la gendarmerie ont mis en place un périmètre de sécurité, avant de contacter leurs collègues : les négociateurs de la gendarmerie nationale et l’antenne régionale du GIGN. Toute la nuit, ils ont tenté de négocier avec le forcené.

Ce dernier « ne souhaitant pas sortir de son domicile de sa propre initiative et pouvant être un danger pour lui-même, le procureur de la République, près le tribunal judiciaire de Tarbes, après avoir recueilli l’accord d’un membre de la famille, a autorisé les forces de l’ordre à pénétrer au sein de l’habitation », indique les services de la préfecture.

L’intervention, qui a eu lieu à 9 h 40, s’est déroulée sans heurt et sans faire aucun blessé. L’homme a été remis aux soignants pour une prise en charge.

Société

Puy-de-Dôme : Un lycée de Riom fermé après des menaces de mort

Société

Gendarmes tués dans le Puy-de-Dôme : Gérald Darmanin loue « les vies sacrifiées pour en sauver une autre »

7 partages