Hautes-Alpes : Après dix jours, le maire de Gap arrête sa grève de la faim

Le maire DVD de Gap (Hautes-Alpes) Roger Didier a mis fin à sa grève de la faim mercredi soir, dix jours après avoir cessé de s’alimenter pour protester contre la fermeture de deux classes de primaire dans sa ville, a-t-il annoncé jeudi à l’AFP.

Si les deux classes resteront fermées, « un poste supplémentaire a été annoncé à l’école Porte-Colombe qui sera partagé entre les élèves allophones déjà inscrits et le reste de l’école », justifie Roger Didier, qui a recommencé à s’alimenter en suivant les conseils de son médecin après avoir « perdu 8 kg ».

Un accord avec l’inspection académique

La date de l’ouverture de ce nouveau poste dans cette école qui s’est vu retirer trois classes en cinq ans n’a cependant pas été précisée. « Un accord a été passé avec l’inspection académique pour qu’il n’y ait pas de suppression de poste, dans les trois ans qui viennent s’il n’y a pas de baisse significative du nombre total d’élèves », a ajouté le maire.

Dénonçant « une logique comptable, là où la qualité de l’enseignement devrait être le seul objectif », l’élu de 71 ans avait cessé de se nourrir le 11 septembre dernier et dormait dans son bureau de la mairie pour protester contre la fermeture de deux classes d’école primaire dans sa ville à la rentrée de septembre.