Haute-Garonne : Le compagnon de la jeune femme retrouvée morte étranglée mis en examen

Le 20 mars dernier, un habitant de Villefranche-de-Lauragais, alerté par des cris, appelait les  gendarmes. A leur arrivée dans cet appartement, les militaires ont retrouvé un homme prostré à côté du corps de sa compagne de 28 ans qui portait des traces de strangulation.

Principal suspect, il n’avait pas pu être entendu en raison de son état, jugé incompatible avec une garde à vue, et avait été hospitalisé d’office. Interrogé ce jeudi pour la première fois, il n’a pas reconnu les faits et ne comprend pas ce qui s’est passé selon le parquet de Toulouse. Il a été mis en examen « pour homicide par conjoint » et incarcéré en unité psychiatrique à l’hôpital Gérard-Marchant.

L’autopsie de la jeune femme a confirmé la thèse d’une mort par strangulation. Son corps a été rapatrié en Algérie, son pays d’origine, pour y être inhumé.