Haute-Corse : Un incendie parcourt « 450 hectares », pas d’habitation menacée

Un incendie « inaccessible » aux équipes terrestres a parcouru lundi « 450 hectares » de maquis sur la commune de Santo-Pietro di Tenda en Haute-Corse, sans qu’il ne menace d’habitation, a indiqué à l’AFP un porte-parole des pompiers.

Cet incendie, qui a été signalé aux pompiers à 8h40, avait parcouru à 19h30 une zone « de 450 hectares » sur cette commune de Haute-Corse située à une vingtaine de kilomètres de Saint-Florent, un village de bord de mer très prisé des touristes en période estivale.

Aucune « habitation ou exploitation » n’était menacée

« On ne peut pas dire que le feu est fixé mais les deux lisières sont en nette régression », a indiqué lundi soir le lieutenant-colonel Thierry Nutti, officier de permanence du Codis 2B, après 56 largages des hélicoptères engagés, 60 des avions bombardier d’eau de type Pelican et six largages de retardant.

« La particularité de ce feu est qu’il est totalement inaccessible aux moyens terrestres, dans une zone géographique escarpée où il n’y a aucune activité autre qu’un peu de randonnée », a ajouté l’officier, précisant qu’aucune « habitation ou exploitation » n’était menacée. Une surveillance aura lieu toute la nuit.

Chaleur, vent et faible taux d’humidité

Lundi, trois conditions défavorables étaient réunies : une température supérieure à 30 degrés Celsius, un taux d’humidité inférieur à 30 % et du vent à 30 km/h avec « par moments », des « phénomènes de brise thermique renforcée », a détaillé l’officier. Mardi, les prévisions ne prévoient pas de vent, selon la même source.

« Dans notre difficulté à lutter aujourd’hui contre ce sinistre, toutes les conditions de dessèchement de l’air et de la végétation, de la température et de l’aérologie étaient réunies pour que le feu, même sans vent établi, puisse brûler, avec des effets de pentes, des surfaces importantes », a indiqué M. Nutti.

70 hommes seront héliportés mardi

Tous les moyens aériens disponibles en Corse ont été déployés lundi et étaient en action jusqu’en début de soirée : deux avions et deux hélicoptères bombardiers d’eau. Un avion Dash est également arrivé en renfort pour larguer du retardant.

Mardi matin, le détachement d’intervention héliportée (Dih) de Brignoles (Var), spécialisé dans le travail sur zone difficile d’accès, opérera sur la zone avec trois hélicoptères et 70 hommes seront héliportés pour travailler sur les lisières de l’incendie, a-t-il précisé. Lundi, 20 personnes travaillaient au sol.

Samedi, plusieurs massifs forestiers de Haute-Corse ont été fermés du fait d’un risque sévère d’incendie et la zone touchée était considérée comme « dangereuse » pour ce risque, les autorités invitant à ne pas s’y rendre.