Guerre en Ukraine : Une nageuse piétine le drapeau russe, des sanctions demandées par un député

Elle avait dû fuir de Crimée en 2014, quand la Russie avait envahi cette province ukrainienne. Viktoria Zeynep Gunes, qui s’appelait alors Viktoria Solntseva, avait trouvé refuge en Turquie, pays dont elle a pris la nationalité. Après l’invasion des troupes de Vladimir Poutine dans son pays d’origine fin février, la nageuse, qui a remporté l’or sur le 400 m 4 nages au championnat d’Europe en petit bassin en 2021, était très inquiète.

« Ce qui s’est passé est effrayant. Je n’arrive toujours pas à croire que cela s’est produit dans mon pays. Je suis inquiète pour mes proches. J’ai très peur pour la vie du peuple ukrainien », avait-elle déclaré au média turc AA, il y a trois semaines.

« C’est vraiment dégoutant »

En signe de protestation, Viktoria Zeynep Gunes a publié sur Instagram sur une photo où on la voit piétiner le drapeau russe. Un geste qui a déclenché l’indignation de politiques en Russie, dont Dmitry Alexandrovich Svishchev, député à la Douma d’Etat, une des deux chambres de l’Assemblée fédérale russe et président de la Fédération russe de Curling.

Ce dernier a demandé à la Fédération internationale de natation​ (Fina) des sanctions : « C’est vraiment dégoûtant. J’aimerais croire que la Fina ainsi que d’autres organisations compétentes pénaliseront l’athlète pour ce comportement. De telles provocations doivent être punies quel que soit le pays auquel elles s’adressent et quel que soit le pays que représente l’athlète qui les commet. »