Guerre en Ukraine : Se battre contre une remise de peine ? La promesse du groupe Wagner à des prisonniers russes

Un recrutement aux allures de chantage. Selon une information de nos confrères de France Info, pour éviter une pénurie de combattants, le groupe Wagner recrute dans les prisons russes en échange de remise de peine. En effet, après plus de quatre mois de guerre en Ukraine, la Russie semble faire face à une pénurie d’homme et manquerait cruellement d’effectif. Le président russe Vladimir Poutine n’aurait pas décrété la mobilisation générale, donc il peine à assurer une rotation des troupes au combat.

Des besoins dans le donbass

Toujours selon France Info, les prisonniers qui acceptent iront se battre dans le Donbass, front principal de l’invasion russe en Ukraine. Ce dimanche encore, une frappe russe a touché un immeuble de Tchassiv Iar, au nord de Donetsk. Selon la journaliste Julia Krasnikova, du média en ligne Vajnie istorii, qui a recueilli de nombreux témoignages, il est clair que le groupe Wagner est en phase de « recrutements ». La milice ferait campagne notamment dans la prison d’Obukhovo à Saint-Petersbourg.

De plus, des sources militaires occidentales, confirment que la majeure partie des combattants russes présents sur le front du Donbass ukrainien sont soit des Tchétchènes, soit des supplétifs recrutés par Wagner.