Guerre en Ukraine : Plusieurs cadres prorusses tués dans des attaques mortelles à l’Est

Nouvelles attaques mortelles contre des cadres prorusses. Ce vendredi, le procureur général de la région séparatiste prorusse de Lougansk, dans l’Est de l’Ukraine et son adjointe, ont été tués par une explosion, ont annoncé les autorités locales qui ont aussi signalé des attaques contre des cadres de l’occupation russe dans le Sud.

« Aujourd’hui, à la suite d’un acte terroriste, le procureur général Sergueï Gorenko et son adjointe Iekaterina Steglenko ont été tués », a déclaré sur Telegram le dirigeant prorusse de cette région séparatiste, Léonid Passetchnik.

Deux autres cadres tuées à Berdiansk

« L’explosion, qui s’est produite dans le bâtiment du Parquet général (…) montre que le régime de Kiev a dépassé toutes les limites de l’acceptable », a-t-il poursuivi, tout en affirmant que les autorités séparatistes étaient à la recherche des « personnes liées à ce crime », sans donner plus de précisions sur la nature de cette explosion.

Le responsable de l’administration d’occupation dans la région de Zaporijjia (Sud), Evguéni Balitski, a pour sa part annoncé la mort « pendant la nuit » de deux cadres prorusses dans la ville portuaire de Berdiansk, conquise par Moscou fin février.

Selon cette source, la responsable de la commission électorale de Berdiansk, chargée notamment de l’organisation d’un vote de rattachement à la Russie, Lioudmila Boïko, a été tuée avec son mari, Oleg Boïko, chef adjoint de l’administration de la ville.

Un mort dans le bombardement du siège de l’administration à Kherson

Ces derniers mois, des dizaines de responsables séparatistes ou des cadres de l’administration russe dans les territoires ukrainiens occupés par Moscou ont été visés par des attaques, et plusieurs d’entre eux tués.

Vendredi, un responsable de l’administration d’occupation russe, Vladimir Rogov, a par ailleurs accusé l’armée ukrainienne d’avoir mené des frappes sur le siège de l’administration de Kherson dans le sud du pays.

Selon ce responsable, une fonctionnaire a été blessée par ces frappes et son chauffeur tué.

Les autorités d’occupation tentent de mener une politique de russification, en distribuant des passeports russes et en introduisant le rouble. Elles militent aussi pour l’organisation de référendums de rattachement à la Russie.

Ces attaques interviennent alors que l’armée ukrainienne mène, depuis plus de deux semaines, d’importantes offensives dans le Sud et le Nord-est de l’Ukraine.