Guerre en Ukraine : L’Ukraine assure que les Russes préparent une « attaque massive » dans l’est

Les forces russes préparent une « attaque massive » contre les troupes ukrainiennes dans la région de  Lougansk, dans l’est de  l’Ukraine, a annoncé lundi son gouverneur, Serguiï Gaïdaï.

« Nous voyons que des équipements arrivent de différentes directions, qu’ils (les Russes) amènent des hommes, qu’ils apportent du carburant (…). Nous comprenons qu’ils se préparent à une attaque massive », a-t-il déclaré dans un message-vidéo.

Tentative de percée à Roubijné

« Les bombardements sont de plus en plus denses. Cette nuit, il y a eu une tentative de percée à Roubijné (non loin de Lougansk), nos défenseurs l’ont repoussée, ont mis hors d’état de nuire plusieurs chars, il y avait des dizaines de cadavres » de soldats russes, a poursuivi Serguiï Gaïdaï.

« Hier, malheureusement, dans l’explosion d’une mine ou d’un obus d’artillerie, deux bénévoles sont morts » et « une église a été bombardée », « deux prêtres ont été blessés », a-t-il ajouté, sans fournir d’autres détails à ce sujet. Le gouverneur a en conséquence appelé les habitants de la région à la quitter au plus vite.

« N’hésitez pas, s’il vous plaît. Aujourd’hui, mille personnes ont été évacuées. S’il vous plaît, n’attendez pas que vos maisons soient bombardées », a-t-il exhorté dans son message.

Le maire de Borova, une localité à mi-chemin entre Lougansk et Kharkiv, la grande ville du nord-est, a de même demandé à ses administrés de partir. « Nous sommes contraints de décider d’évacuer la population (…) pour la sécurité des citoyens. Ceux qui sont en mesure de partir dans leur propre véhicule sont encouragés à le faire ! », a dit Alexandre Tertychnyï dans un communiqué sur Facebook, soulignant qu’un service de bus vers la gare avait également été mis en place.

La Russie continue son offensive vers le Donbass

Les autorités ukrainiennes ont estimé samedi que les forces russes se retiraient de régions du nord de l’Ukraine, notamment autour de Kiev, pour se redéployer vers l’est et le sud de ce pays.

« L’ennemi est en train de regrouper ses forces avec l’intention de poursuivre l’offensive (…) dans la région de Marioupol (un port assiégé et dévasté du sud-est) et de Kharkiv », a à cet égard affirmé lundi soir devant la presse Oleksiï Arestovitch, un conseiller de la présidence ukrainienne. « L’ennemi tentera d’encercler nos troupes (…) et d’en finir avec Marioupol, mais nous sommes tous convaincus qu’il n’y parviendra pas », a-t-il jugé.

La Russie a pour sa part récemment annoncé qu’elle concentrerait son offensive sur le Donbass, où se trouve la région de Lougansk, en grande partie déjà aux mains de l’armée russe et de ses alliés séparatistes.