Guerre en Ukraine : Le pape François dit envisager de se rendre à Kiev

Un déplacement à haut risque ? Le pape François a indiqué ce samedi qu’une visite prochaine en  Ukraine, à l’invitation du président  Volodymyr Zelensky, était « sur la table ». Interrogé par la presse dans l’avion qui l’emmenait de Rome à Malte sur l’éventualité d’un voyage en Ukraine, le souverain pontife a répondu : « Oui, c’est sur la table », sans plus de précisions.

Le pape François, 85 ans, a été invité le mois dernier par Volodymyr Zelensky à jouer le rôle de médiateur dans les négociations entre Kiev et Moscou et à se rendre dans son pays envahi fin février par les troupes russes. Il a également été invité par le maire de Kiev, Vitali Klitschko, afin de « montrer sa compassion » avec le peuple ukrainien.

Le pape dénonce « les nouveaux impérialismes »

En déplacement sur l’archipel méditerranéen de Malte, le pape n’a pas mâché ses mots samedi matin dans un discours prononcé à La Valette devant le président maltais George Vella et le corps diplomatique. Il a fustigé les actions de « quelques puissants » motivés par des « intérêts nationalistes », dans une allusion claire au président russe Vladimir Poutine​, sans cependant le nommer.

Le pape a également dénoncé « les séductions de l’autocratie » et « les nouveaux impérialismes » qui font peser sur le monde la menace d’une « Guerre froide étendue qui pourrait étouffer la vie de peuples et de générations ».

Pays majoritairement orthodoxe, l’Ukraine compte une importante minorité gréco-catholique rattachée au Vatican, qui se concentre dans l’ouest du pays. Troisième Église en Ukraine, cette confession catholique de rite oriental revendique quelque 5,5 millions de fidèles dans cette ex-république soviétique.