Guerre en Ukraine : Le Kiev-Kherson sur de bons rails et la Crimée fortifiée en bonne voie

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

L’entreprise nationale ukrainienne des chemins de fer a annoncé, ce vendredi, la réouverture de la ligne de train entre la capitale Kiev et Kherson. « Nous lançons aujourd’hui notre premier train depuis Kiev vers Kherson », a indiqué Natalia Tourtchak, une porte-parole de Ukrzaliznytsia. Le trajet est prévu « à 20h14 depuis la capitale, et arrivera demain autour de 7 heures à Kherson, s’est réjoui sur Facebook un responsable local, Serguiï Khlan. Environ 200 passagers (…) voyageront à bord du train dont les wagons ont été peints par des artistes ukrainiens. »

La réouverture de la ligne est toutefois à ce stade symbolique, les billets pour acheter des places pour les prochains jours n’étant pas encore disponibles. « Pour le moment, c’est un seul train. Nous verrons ensuite si cela devient une ligne régulière » du réseau ferroviaire ukrainien, a souligné Natalia Tourtchak.

La phrase du jour

Nous aussi, on sait couper du pain en deux. »

Tels sont les mots, un brin moqueurs, d’Alexandre Loukachenko. Le président de la Biélorussie s’est moqué vendredi du départ du groupe américain de restauration rapide McDonald’s de son pays. À partir du 22 novembre, les McDo de la Biélorussie vont opérer sous le nom de Vkousno i Totchka (Délicieux. Point), la chaîne russe qui a repris les restaurants du groupe américain en Russie. Aucune explication n’a été donnée.

Le chiffre du jour

10. C’est en millions le nombre d’Ukrainiens qui sont privés d’électricité ce vendredi, au lendemain de nouvelles frappes russes dans plusieurs villes, dont Kiev. Ces frappes sont survenues durant les premières neiges, alors que le mercure pourrait descendre jusqu’à -10°C dans les prochains jours.

La tendance du jour

La Russie a annoncé ce vendredi effectuer des travaux de fortification dans la péninsule de Crimée annexée, après le repli de ses soldats dans la région ukrainienne voisine de Kherson face à une contre-offensive de Kiev.

« Des travaux de fortification sont menés sous mon contrôle sur le territoire de la Crimée afin de garantir la sécurité des Criméens », a déclaré Sergueï Aksionov, le gouverneur installé par Moscou après l’annexion de cette péninsule ukrainienne en 2014. Il a toutefois souligné que la sécurité de la Crimée passait « principalement par des mesures à mettre en œuvre sur le territoire de la région de Kherson », qui jouxte la péninsule, dans le sud de l’Ukraine.

Cette annonce intervient alors que les forces russes ont effectué la semaine dernière une humilitante retraite dans cette région, après avoir échoué à contenir une contre-attaque des soldats ukrainiens, armés par les Occidentaux. Le repli des militaires russes, qui ont notamment abandonné la capitale régionale portant le même nom, a permis aux forces de Kiev de rapprocher leurs canons de la Crimée, plusieurs fois ciblée ces derniers mois.

Pour rappel, depuis son annexion en 2014, Moscou considère que la Crimée fait partie de son territoire, ce qui n’est pas reconnu par la communauté internationale. Kiev a répété plusieurs fois ces derniers mois vouloir reprendre la péninsule.