Guerre en Ukraine : La France promet à Kiev de poursuivre l’aide militaire, Gazprom confesse une année « très difficile »

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Sébastien Lecornu en déplacement à Kiev. Après s’être recueilli devant le « Mur des Héros, un mémorial dédié aux soldats décédés sur le front depuis 2014, le ministre des Armées s’est entretenu avec son homologue ukrainien Oleksii Reznikov, à l’occasion de sa première visite en Ukraine depuis le début du conflit.

« Ma visite à Kiev vient marquer le soutien militaire que la France apporte à l’Ukraine depuis le début de la guerre – un soutien fiable et durable. Avec Oleksii Rezniklov, nous avons étudié les besoins de l’armée ukrainienne pour poursuivre cette aide en 2023 », a tweeté Sébastien Lecornu, qui a également rencontré le président ukrainien Volodymyr Zelensky mercredi à la mi-journée.

Le ministre a également assisté à un entraînement de l’armée ukrainienne. Depuis le début de la guerre, la France a notamment fourni 18 Caesar (des canons montés sur camion) à l’armée ukrainienne.

Un classement du Kiel Institute for the World economy en décembre place la France en 10e position, derrière le Royaume Uni, la Pologne ou l’Allemagne, pour son soutien militaire à Kiev, assuré surtout par les Etats-Unis.

La phrase du jour

Je tiens à souligner tout de suite que 2022, bien sûr, s’est avérée très, très difficile »

Alexeï Miller, le patron du géant gazier russe Gazprom, a reconnu mercredi une année 2022 « très difficile » pour son groupe, marquée par « des changements radicaux sur le marché de l’énergie ».

En pleine crise entre Moscou et les Occidentaux, les exportations se tournent désormais vers l’Asie. Or, en 2021, la Russie était, via Gazprom, le premier exportateur mondial de gaz et le premier fournisseur de gaz de l’Union européenne.

Mais, compte tenu de la guerre en Ukraine, les 27 pays membres de l’UE ont depuis largement réduit leurs importations, à hauteur de moins de 10 % de tout leur gaz importé, selon Bruxelles.

Le chiffre du jour

6.884. Comme le nombre de civils tués depuis l’invasion de la Russie en Ukraine, selon l’agence des Nations unies pour les droits humains. Le conflit a également blessé au moins 10.947 civils, sur une période allant du 24 février au 26 décembre.

Le 15 décembre dernier, l’agence a estimé que plus de 18 millions de personnes ont besoin d’une aide humanitaire en Ukraine.

La tendance

Dans un discours prononcé mardi soir, Volodymyr Zelensky a mis le cap sur 2023. « L’année prochaine est cruciale pour l’Ukraine », a asséné le dirigeant, qui a indiqué que son pays continuait à préparer ses forces de défense et de sécurité dans le cadre de l’agression continue de la Russie.