Guerre en Ukraine EN DIRECT : Moscou promet des mesures de rétorsion contre les médias français…

08h45 : Des réfugiés ukrainiens séropositifs trouvent de l’aide en Estonie

Fuyant son Ukraine déchirée par la guerre puis cherchant refuge en Estonie, Svitlana a dû non seulement relever tous les défis habituels d’une personne réfugiée, mais aussi se préoccuper de son traitement contre le VIH. Cette femme de 45 ans, dont le mari l’a infectée à son insu lorsqu’ils s’étaient rencontrés, a réussi à maîtriser sa maladie depuis des années grâce à des médicaments. Désormais, dans un nouvel endroit, il fallait qu’elle s’assure une nouvelle source d’approvisionnement.

Heureusement, au centre de réfugiés, elle a trouvé des informations sur le Réseau estonien des personnes vivant avec le VIH (EHPV), une ONG leur offrant assistance. « J’ai appelé un bénévole et lui ai parlé de mon problème (…) Quelques jours plus tard, ils m’ont obtenu un rendez-vous chez le médecin et m’y ont accompagnée », se rappelle-t-elle. « En ce moment, (…) je me sens bien, les résultats des tests sont vraiment bons (…) Mon immunité est bonne et la charge virale est nulle », déclare Svitlana. L’Estonie a l’un des taux de transmission du VIH les plus élevés en Europe, mais la situation s’est radicalement améliorée depuis le début du XXIe siècle.