Guerre en Ukraine EN DIRECT : Avec la cession de sa filiale russe, la Société Générale a perdu 1,5 milliard d’euros…

7h45 : Coup dur pour la Société Générale

La banque a annoncé une perte nette de près de 1,5 milliard d’euros au deuxième trimestre, directement liée à la cession de Rosbank. La Société Générale avait annoncé en mai dernier que la cession de se filiale russe au fonds d’investissement russe Interros se traduirait par une perte nette chiffrée alors à 3,2 milliards d’euros.

Pour autant, le produit net bancaire (PNB) de la Société Générale, équivalent du chiffre d’affaires, s’élève à 7 milliards d’euros d’avril à juin, en hausse de 12,8% sur un an, porté par l’ensemble des métiers.