Guerre en Ukraine : 500 millions d’euros d’aide supplémentaires, la Pologne et ses chars allemands

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

L’Union européenne a accordé ce lundi une nouvelle enveloppe d’aide de 500 millions d’euros pour des fournitures d’armements à l’Ukraine et a alloué 45 millions d’euros pour la formation des militaires ukrainiens dans l’UE.

Ainsi, cette dotation supplémentaire porte à 3,6 milliards d’euros le montant total des aides financières militaires versées à l’Ukraine par l’UE, auxquels s’ajoutent les financements bilatéraux des Etats membres sur lesquels tous ne communiquent pas.

« Nous soutiendrons l’Ukraine️ aussi longtemps que nécessaire, pour l’aider à se défendre et pour préserver l’ordre international fondé sur les principes de la Charte des Nations unies, » a déclaré la ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna dans un tweet.

La phrase du jour

Tous les pays effectuent des exercices militaires avec leurs amis »

Tels sont les mots de la ministre sud-africaine des Affaires étrangères, Naledi Pandor, prononcés lors d’une conférence de presse à l’issue d’une rencontre avec son homologue russe Sergueï Lavrov.

L’Afrique du Sud, critiquée pour sa position « neutre », refusant de condamner Moscou depuis le début de la guerre en Ukraine, a franchi un nouveau cap lundi en se disant « amie » de la Russie, lors d’une rencontre entre les chefs de la diplomatie des deux pays à Pretoria.

Le pays d’Afrique australe a récemment annoncé qu’il accueillerait en février les marines russe et chinoise pour des manœuvres communes au large de ses côtes et « renforcer des relations déjà florissantes ».

Le chiffre du jour

459. C’est le nombre minimum d’enfants tués depuis le début du conflit le 24 février. Le bombardement de l’Oblast de Kharkiv par la Russie le 21 janvier a blessé une fillette de sept ans, portant le nombre total d’enfants tués à 459 et à 914 le nombre d’enfants blessés, a déclaré le Bureau du Procureur général le 22 janvier, comme le rapporte le Kyiv Independent.

Depuis le début de l’invasion russe, 7.031 civils ont perdu la vie et 11.327 ont été blessés, d’après les chiffres du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme au 15 janvier.

La tendance du jour

La Pologne, qui souhaite livrer à Kiev 14 chars Leopard de conception allemande, a prévenu lundi qu’elle était prête à se passer de l’aval de Berlin, qui n’a « pas encore » pris de décision sur la livraison de ces blindés.

Sous pression, le gouvernement allemand apparaît divisé sur la question. Le chancelier Olaf Scholtz doit rapidement se prononcer, après que la cheffe de la diplomatie allemande Annalena Baerbock a jugé dimanche soir que son pays était disposé à autoriser Varsovie à fournir ces chars lourds à Kiev.

En vertu de la législation allemande, un pays possédant des armements allemands doit demander l’autorisation de Berlin pour les transférer à un pays tiers.

« Nous allons demander un tel accord mais c’est une question secondaire », a réagi lundi le Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki devant des journalistes. « Même si nous n’obtenons pas l’accord [des Allemands], nous donnerons nos chars à l’Ukraine dans le cadre d’une petite coalition, même si l’Allemagne n’en fait pas partie ».