Guadeloupe : Le maire de Gosier recherché dans une affaire de détournement de fonds

Mais que se passe-t-il avec le maire du Gosier, Cédric Cornet ? Un mandat de recherche a été délivré à l’encontre de l’élu guadeloupéen qui ne s’est pas présenté à une convocation dans une affaire de détournements de fonds présumés.

Cédric Cornet, également président de la Carl (communauté d’agglomération la Riviera du Levant), était convoqué mardi pour être interrogé dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte notamment pour « recel d’abus de biens sociaux, détournements de fonds publics et corruption active et passive », précise le parquet.

« La volonté affichée de M. Cédric Cornet de ne pas honorer une convocation judiciaire délivrée de longue date a justifié qu’un mandat de recherche soit décerné à son encontre », a annoncé mercredi dans un communiqué le procureur de la République de Pointe-à-Pitre, Patrick Desjardins.

Un départ dans l’Hexagone ?

Selon le média local Radio Caraïbes Internationale, Cédric Cornet aurait pris un avion « en fin de semaine dernière » pour l’hexagone. Le maire a affirmé mercredi soir dans les médias locaux être en voyage privé « en dehors de la Guadeloupe », sans préciser l’endroit où il se trouvait.

« Je n’ai jamais fui de ma vie, je n’ai jamais reçu de convocation en main propre, ni par recommandé ni dans ma boîte aux lettres », a-t-il assuré à la radio RCI, précisant qu’il effectuait en ce moment « le voyage le plus important de [sa] vie ». Dénonçant « un acharnement sur [sa] personne », il a demandé « une date et une heure » pour se présenter « à [son] retour » aux enquêteurs.

La Carl s’était exprimée plus tôt mardi par communiqué, évoquant la visite lundi de policiers dans ses locaux, dénonçant « une certaine brutalité de policiers » ou encore « un vol pur et simple » après la saisie d’un « coffre vide […] sans aucun procès-verbal ».

Paroles contre paroles

Dans son communiqué, le parquet de Pointe-à-Pitre a dénoncé « une version en grande partie erronée de la situation » et « certains termes […] susceptibles de constituer une infraction pénale ». « Aucun incident n’a été porté à la connaissance du parquet » qui avait « autorisé les fonctionnaires de police à se déplacer sur les lieux », a ainsi précisé Patrick Desjardins.

Cédric Cornet est inscrit au fichier des délinquants sexuels depuis sa condamnation en appel en 2019 à deux ans de prison avec sursis, cinq ans de suivi sociojudiciaire et 16.000 euros d’amende pour atteinte sexuelle sur une mineure de moins de 15 ans. Il avait été élu maire du Gosier l’année suivante.