Grippe aviaire : 36.500 canards abattus dans un élevage du Morbihan

L’hécatombe se poursuit. Depuis cet été, l’épidémie de grippe aviaire fait des ravages dans les exploitations agricoles, notamment dans l’Ouest de France. Un nouveau foyer d’influenza aviaire hautement pathogène a ainsi été détecté le 13 novembre dans un élevage de canards sur la commune de Moréac dans le Morbihan. Pour éviter la propagation du virus, les autorités ont procédé à l’abattage des 36.500 volailles de l’élevage.

Deux autres élevages situés à proximité immédiate du foyer ont également fait l’objet d’un « dépeuplement complémentaire préventif » avec l’abattage de poulets de chair et de pintades. « Les éleveurs seront indemnisés des pertes subies », souligne la préfecture du Morbihan.

Le risque est passé de modéré à élevé

Des zones réglementées de protection et de surveillance ont également été mises en place dans des rayons de trois et dix kilomètres. « Dans ces périmètres, tous les lieux de détention de volailles et d’oiseaux captifs sont soumis à des prescriptions spécifiques », indiquent les autorités.

Depuis le 8 novembre, le niveau de risque relatif à la grippe aviaire est passé de modéré à élevé sur l’ensemble du territoire national. Au total, plus de 770.000 volailles ont déjà été abattues en France depuis le 1er août pour endiguer la grippe aviaire.