Grève reconductible à partir du 1er décembre chez les biologistes

Reçus à l’Assurance maladie lundi, les quatre syndicats de biologistes libéraux avaient soumis un « compromis » à leur interlocuteur, exigeant une réponse mercredi soir au plus tard. Mais face à l’absence de « réponse concrète », la profession va engager une grève reconductible à partir du 1er décembre. Les biologistes avaient déjà stoppé le travail trois jours, au cours de la semaine dernière.

Opposés au « coup de rabot pérenne » de 250 millions d’euros par an – inscrit dans le budget de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2023 – les syndicats consentaient à une ponction du même montant l’an prochain, ramenée à 145 millions d’euros de 2024 à 2026.

L’Assurance maladie propose une nouvelle réunion

Le directeur de l’Assurance maladie, Thomas Fatôme, a toutefois salué leurs « engagements forts », tout en souhaitant que les échanges puissent « se poursuivre pour permettre l’atteinte de l’objectif fixé » dans le PLFSS, selon une autre lettre consultée par l’AFP.

Trop peu pour les biologistes, qui réclament « un retour écrit et chiffré à (leur) proposition » avant de reprendre les discussions et considèrent n’avoir « pas d’autre choix » que de se mettre en grève.

L’Assurance maladie « regrette ce nouvel appel à la grève qui ne peut que compliquer la vie des patients et leur accès aux soins », alors que « les propositions des biologistes allaient dans le bon sens » et qu’elle leur a « proposé une nouvelle réunion mardi prochain ».