Grève du 6 décembre : Au deuxième jour de la mobilisation, les embouteillages sont de retour à Paris

Un embouteillage à Paris (photo d’illustration) — FRANCOIS GUILLOT / AFP

Jeudi, les rues parisiennes étaient étonnement vides, ce vendredi la situation sera toute autre : plus de 350 kilomètres de bouchons ont été enregistrés peu avant 8 heures sur les routes d’Île-de-France. En cause : la paralysie des transports en commun liée à la mobilisation contre la réforme des retraites, selon le site d’information routière Sytadin.

A 7h58, le site dépendant de la Direction des routes Île-de-France (DiRIF) recensait 352 km d’embouteillages sur les routes franciliennes. Selon les courbes statistiques, cette situation est au-delà du niveau qualifié d’« exceptionnel » par Sytadin. Habituellement, la moyenne enregistrée se situe aux environs de 200 km de ralentissements.

Un trafic très faible jeudi

Jeudi, au premier jour de la contestation et des perturbations, le trafic routier était resté très calme autour de Paris. Légèrement au dessus de la moyenne avant 7 h, il avait ensuite chuté à des niveaux très faibles pour flirter toute la matinée avec une petite vingtaine de km de bouchons seulement.

Le record absolu se situe lui à 739 km de bouchons atteints le 6 février 2018 en Ile-de-France peu avant 19h30 en raison d’abondantes chutes de neige.

Société

Grève du 5 décembre à Paris: « Les usagers ont pris leurs précautions », la gare du Nord quasi déserte

Politique

Grève du 5 décembre : Une forte mobilisation dans la rue, un « round d’observation » pour le gouvernement

228 partages