Grenoble : Le monokini reste-t-il autorisé dans les piscines municipales ?

Mardi, le Conseil d’Etat a confirmé l’interdiction du port du burkini dans les piscines municipales de Grenoble. Cette décision suspend uniquement l’article 10 du nouveau règlement,  adopté le 16 mai en conseil municipal, qui introduisait une dérogation pour les « tenues non près du corps » moins longues que la mi-cuisse. Par conséquent, le reste du règlement pourra s’appliquer.

Le monokini, par exemple, sera bel et bien autorisé, confirme auprès de 20 Minutes la mairie de Grenoble. Tout comme l’usage de tee-shirt de bain en lycra visant à se protéger des rayons du soleil. « Une formidable avancée », estime-t-elle, puisque ce nouveau règlement « permet de lever l’interdiction de porter des tenues de bains ajustées près du corps » et introduit une « égalité entre les hommes et les femmes ».

La levée de l’interdiction du monokini

Désormais, les femmes n’auront plus l’obligation de porter un haut de maillot de bain. Elles auront effectivement la possibilité de se baigner seins nus au même titre que les hommes nageant torse nu.

Mardi, le Conseil d’Etat a suspendu une partie du nouveau règlement des piscines grenobloises, estimant que la dérogation en question, « très ciblée », était en réalité « destinée à satisfaire une revendication religieuse ». Par ailleurs, elle risquait d’induire une « inégalité de traitement » des usagers, contrairement à ce que défendait Eric Piolle.