Grand-Est : Six départements en alerte rouge face aux allergies au pollen

Aaaaatchoum ! Six départements de la région Grand-Est sont depuis la fin de la semaine en alerte rouge face aux allergies au pollen. La faute à des températures douces qui ont favorisé la floraison des arbres, a annoncé le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA).

« Le début d’année 2023 très doux a favorisé la floraison des arbres avec notamment les premiers pollens de noisetier [famille des bétulacées] qui sont déjà là et pourront venir gêner les allergiques. Le noisetier n’a besoin que de 5°C pour fleurir et libérer ses pollens allergisants », indique le RNSA dans un communiqué publié sur son site.

Les départements concernés sont le Haut-Rhin, le Bas-Rhin, la Moselle, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse et les Vosges. Le reste de la France métropolitaine est en risque d’allergie « de niveau moyen », selon la carte publiée par le réseau.

Le vent va favoriser la dispersion des pollens

La France a été touchée par une douceur hivernale inhabituelle fin 2022 et début 2023. « Les concentrations de pollens dans l’air seront en baisse sous les averses de pluie/neige qui seront plus nombreuses à partir de dimanche 15 janvier avec un temps plus froid et perturbé annoncé pour la semaine prochaine », ajoute le RNSA.

L’organisation a aussi mis en garde contre le « vent qui favorisera la dispersion des pollens dans l’air » et qui « aggravera les symptômes comme les conjonctivites ».