Girondins : « Il reste 22 millions à trouver… » Gérard Lopez fait le point sur la situation tendue à Bordeaux

Quel avenir pour les Girondins de Bordeaux ? Relégué en Ligue 2 au terme d’une saison cauchemardesque, le club aux six titres de champion de France n’est même pas sûr d’évoluer dans l’antichambre de l’élite en 2022-2023. La DNCG l’a en effet rétrogradé en National face à sa situation financière. Capitaine d’un navire à la dérive, le président Gérard Lopez veut croire qu’il tient bon la barre.

« J’ai remis 10 millions de fonds propres supplémentaires, ensuite il y une aide à la relégation d’à peu près 8 millions d’euros. Vulgairement, il reste 22 millions à trouver. C’est lié aux ventes qui seront faites plus que largement », a-t-il promis dans l’émission « Rothen s’enflamme » alors que le club dispose de joueurs doté d’une valeur marchande intéressante, à l’image de Hwang Ui-jo, Séjou Mara ou Alberth Elis.

« On ne va pas dire qu’il n’y a pas de risque (de dépôt de bilan) », tempère-t-il malgré tout. « Tant qu’il n’y a pas d’accord (avec les créanciers), il y a clairement ce risque-là. » Un risque que le président appréhende néanmoins avec une confiance relative, évoquant « des conversations positives ».

« Aujourd’hui, d’un point de vue factuel, est-ce que les Girondins de Bordeaux sont en Ligue 2 ? La réponse est non. Par contre, est-ce que l’on tout et on y croit ? La réponse est clairement oui. Pour moi, c’est clair que Bordeaux doit être en Ligue 2 l’année prochaine. C’est compliqué mais on va le faire », déclare-t-il, en confirmant que « remonter (en Ligue 1) va être l’objectif ». Mollo, G-Lo.