Girondins de Bordeaux : La DNCG annonce l’encadrement de la masse salariale du club

Le gendarme financier du football français, la DNCG, a décidé mardi d’encadrer la masse salariale des Girondins de Bordeaux, en proie à de grandes difficultés financières malgré leur maintien in extremis en Ligue 2 par la Fédération le 27 juillet. « Les indemnités de mutation », c’est-à-dire les sommes versées lors des transferts de joueurs, seront elles aussi encadrées, a annoncé la DNCG dans un communiqué.

Le club girondin a ainsi évité des sanctions beaucoup plus contraignantes comme l’obligation de vendre avant d’acheter, ou même une interdiction totale de recrutement à titre onéreux, c’est-à-dire hors prêts et joueurs libres.

Le FCGB était dans l’attente de cette décision depuis son maintien au dernier moment en Ligue 2 par la Fédération française de football (FFF) le 27 juillet, après avoir été menacé d’une relégation administrative en National pendant de longues semaines. Une telle décision aurait, à terme, pu signifier la disparition du club.

Place à l’homologation des nouveaux contrats

La vente de son prometteur attaquant Sekou Mara à Southampton pour 11 millions d’euros (+ 2 millions de bonus) a permis de redresser quelque peu les comptes du club et sans doute joué un rôle certain auprès de la DNCG.

Le champion de France 2009 peut désormais se pencher sur l’homologation des contrats de ses rares recrues, Yoann Barbet et Vital Nsimba, non-qualifiés pour la première rencontre de la saison dimanche contre Valenciennes. Celle-ci s’est d’ailleurs terminée sur un match nul (0-0), avec une équipe girondine expérimentale composée en grande partie de joueurs issus de la réserve, laquelle évolue en Nationale 2.