«Gilets jaunes» à Nantes: La distribution du journal «Ouest-France» bloquée par des manifestants

Le rond point d’Armor à Nantes est l’un des points d’occupation des « gilets jaunes ». — J. Urbach/ 20 Minutes

Plusieurs éditions de journaux du groupe Ouest-France n’ont pu être diffusées ce jeudi. « Cette nuit vers 23h30 une vingtaine de manifestants se réclamant des « gilets jaunes » se sont présentés à notre imprimerie de la Chevrolière, au sud de Nantes. Ils ont bloqué la sortie des camions dans lesquels étaient conditionnés des journaux qui étaient déjà imprimés », a indiqué Philippe Boissonnat, adjoint au rédacteur en chef de Ouest-France et directeur des rédactions.

Le journal va déposer une plainte

Selon un communiqué de Ouest-France diffusé sur son site internet, il s’agissait de manifestants « mécontents de la couverture du mouvement par nos titres, déplorant que certains « gilets jaunes »aient pu être taxés d’antisémitisme après les incidents survenus le week-end » des 22 et 23 décembre.

« Au final, ce sont quelque 180.000 exemplaires qui n’ont pas pu être diffusés, a précisé Philippe Boissonnat. On va déposer plainte dans la journée. On condamne avec force ce délit vis-à-vis de la liberté de la presse et d’empêcher de raconter aux gens ce qu’il se passe près de chez eux. »

Nantes

Loire-Atlantique: Un maire refuse de détruire les cabanes des «gilets jaunes»

Économie

Nantes: Les commerçants, exceptionnellement ouverts ce dimanche, espèrent «sauver les meubles»

Faits divers

«Gilets jaunes» à Nantes: Seize interpellations et des blessés légers lors de la manifestation