Fusillade dans un lycée américain : « Du sang partout, aidez-moi »… Les parents du tireur inculpés pour homicides involontaires

Selon la procureure, cette tragédie « aurait dû être évitée ». Les parents de l’adolescent qui a ouvert le feu mardi dans un lycée du nord des Etats-Unis, faisant quatre morts, ont été inculpés vendredi d’homicides involontaires, a annoncé la procureure du comté d’Oakland Karen McDonald. Ethan Crumbley, âgé de 15 ans, « est celui qui est entré dans le lycée et a appuyé sur la détente », mais « d’autres personnes ont contribué à cet événement et j’ai l’intention de leur faire rendre des comptes ».

Quatre jours avant la fusillade, James et Jennifer Crumbley ont acheté le pistolet semi-automatique Sig Hauer utilisé par leur fils, et le gardaient dans le tiroir d’une table de nuit qui n’était pas fermé à clé. La veille du drame, un enseignant a surpris l’adolescent en train de faire une recherche sur des munitions sur Internet. Prévenue par l’établissement, sa mère lui a dit par SMS : « LOL, je ne suis pas en colère, tu dois juste apprendre à ne pas te faire prendre ».

« Mes pensées ne veulent pas s’arrêter »

Le matin de la fusillade, les parents ont été convoqués en urgence au lycée car leur fils venait de dessiner un pistolet et une personne abattue, un croquis accompagnés du message « Du sang partout. Mes pensées ne veulent pas s’arrêter. Aidez-moi». Le personnel enseignant leur a indiqué qu’ils allaient demander une évaluation psychologique. Les parents ont ensuite refusé de ramener leur fils à la maison, n’ont pas fouillé son sac à dos et ne lui ont pas demandé s’il avait apporté une arme, a indiqué la procureure.

Quelques heures plus tard, un peu après midi, Ethan Crumbley est sorti des toilettes, pistolet à la main. « Froidement et méthodiquement », il a tiré à trente reprises, tuant quatre lycéens et en blessant six autres, ainsi qu’un enseignant. Il a notamment été inculpé pour « assassinats » et « acte de terrorisme ».